Marie-Michèle Gagnon gagne le combiné de Soldeu

Marie-Michèle Gagnon... (PHOTO JAVIER SORIANO, AFP)

Agrandir

Marie-Michèle Gagnon

PHOTO JAVIER SORIANO, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Soldeu, Andorre

La Québécoise Marie-Michèle Gagnon a remporté dimanche le super-combiné d'Andorre en Coupe du monde de ski alpin.

Marie-Michèle Gagnon était entourée de Wendy Holdener (à gauche)... (PHOTO PIER MARCO TACCA, AP) - image 1.0

Agrandir

Marie-Michèle Gagnon était entourée de Wendy Holdener (à gauche) et Anne-Sophie Bartet sur le podium.

PHOTO PIER MARCO TACCA, AP

L'athlète de Lac-Etchemin a devancé la Suissesse Wendy Holdener par 20 centièmes de seconde. Sa victoire donnait suite à une 23e place samedi, en super-G.

«J'espérais un podium, mais cette victoire vaut tout! Je ne m'attendais pas à ça, a dit Gagnon. C'est spécial de penser que tu es la meilleure cette journée-là. J'espère revenir souvent ici. En plus, c'est la fête à mon père. C'est le plus beau cadeau que je peux lui faire!»

La Française Anne-Sophie Barthet a pris le troisième rang, à 61 centièmes de seconde de la Québécoise.

Incommodée par une blessure au genou gauche subie la veille, l'Américaine Lindsey Vonn a fini en 13e place.

Gagnon était 13e après la portion super-G, mais elle a été brillante en slalom pour inscrire le meilleur temps combiné, soit 1 min 43,66 s.

«Les conditions étaient difficiles et c'était une longue journée, a dit Gagnon. Au super-G, j'étais très contente de ma 13e place, non loin de Vonn. Ça m'a donné confiance et j'étais en bonne position pour faire un bon résultat. En général, mes deux descentes étaient solides, je n'ai pas fait d'erreur majeure et j'avais une bonne attitude dans le haut du corps.»

Pour la jeune femme de 26 ans, il s'agissait d'une deuxième victoire en combiné alpin en carrière, après celui de 2014 à Altenmarkt, en Autriche.

Après avoir connu un début de saison plus difficile, Gagnon a apporté plusieurs changements à ses entraînements. Elle croit d'ailleurs que cela a contribué à son succès.

«J'ai essayé de nouvelles choses en début de saison avec de nouveaux entraîneurs, a t-elle confié. C'était épuisant et pas toujours facile. On voyage tout le temps et ce n'est pas toujours facile d'avoir peu de vie sociale. À la fin janvier, je suis revenue à la maison, j'ai pris du recul et j'ai changé ma façon de penser. Je suis vraiment heureuse de faire ce que je fais.»

L'Ontarienne Candace Crawford a terminé neuvième tandis que Marie-Pier Préfontaine, de Saint-Sauveur, a fini 28e.

Les techniciennes seront de retour en action le week-end prochain pour une épreuve de slalom géant et une de slalom à Jasna, en Slovaquie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer