Lindsey Vonn s'impose encore à Lake Louise

Lindsey Vonn... (PHOTO ERIC BOLTE, USA TODAY)

Agrandir

Lindsey Vonn

PHOTO ERIC BOLTE, USA TODAY

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Lindsey Vonn a écrit un autre chapitre de son histoire à Lake Louise même si elle a presque chuté vendredi.

Vonn a frôlé la catastrophe près du tiers du parcours lors de la première descente de la Coupe du monde de ski alpin. L'Américaine de 31 ans a toutefois été parfaite par la suite et elle a triomphé par plus d'une demi-seconde.

Il s'agit pour Vonn d'une 16e victoire en carrière à Lake Louise, et d'une 13e en descente.

«J'ai failli chuter lourdement. Mon ski s'est coincé et j'ai presque fait le grand-écart, a raconté Vonn. Mais on dirait que peu importe les défis lancés par cette montagne, je trouve un moyen de rebondir et j'ai pu conserver suffisamment de vitesse pour l'emporter.»

Vonn a signé un chrono d'une minute 50,5 secondes et a devancé l'Autrichienne Cornelia Hütter par 0,58 seconde. Ramona Siebenhofer a complété le podium, à 1,07 seconde de Vonn.

Larisa Yurkiw, d'Owen Sound, en Ontario, a pris le 12e rang. Valérie Grenier, de Mont-Tremblant, n'a pu compléter la descente.

Une deuxième descente sera présentée samedi et un super G est à l'horaire dimanche.

Vonn a balayé les épreuves de Lake Louise en 2011 et 2012. Elle totalise 68 victoires en carrière en Coupe du monde, un record.

En plus d'avoir presque chuté vendredi, la championne olympique de descente en 2010 a dû combattre un vent de face si puissant qu'il pliait presque certaines portes contre le sol.

«Ça m'a un peu aidé parce que ça m'a fâchée, a-t-elle dit. Je me disais que je n'étais pas chanceuse. J'ai descendu cette montagne 100 fois et je me suis déjà retrouvée dans cette situation. Je savais que c'était quand même possible de gagner.»

Pour sa part, Yurkiw a été déçue de sa performance.

«Ç'a été une journée médiocre pour moi, a dit la skieuse de 27 ans. J'ai fait beaucoup de bonnes choses, mais j'ai été beaucoup trop conservatrice dans une section importante. Je voulais tellement garder la bonne ligne de course que j'ai tourné trop sèchement.

«La bonne nouvelle, c'est que je vais pouvoir changer ma ligne de course demain (samedi).»

Grenier, 19 ans, participait à une deuxième descente en carrière et sa première à Lake Louise. Elle a toutefois terminé sa course dans les filets de protection tout juste avant le dernier droit.

«Ça allait plutôt bien. Je faisais ce que je voulais faire, a dit Grenier. Je suis déçue de ne pas avoir terminé la course.

«Je n'ai pas souvent la chance de m'entraîner en descente, alors même les courses sont des entraînements pour moi. Je continue mon apprentissage.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer