Érik Guay prêt pour son retour sur les pistes

Erik Guay... (Photo Frank Gunn, PC)

Agrandir

Erik Guay

Photo Frank Gunn, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Donna Spencer
La Presse Canadienne
Lake Louise, Alberta

Érik Guay luttera à la fois contre ses émotions et les Norvégiens lors de sa première course comptant pour la Coupe du monde de ski alpin en 20 mois.

Le descendeur canadien le plus décoré sera de retour sur piste, à Lake Louise samedi, après une saison complète à l'écart des montagnes.

Lors des trois descentes d'entraînement préalables à l'épreuve initiale de la saison, Guay a fait preuve de régularité. Le skieur de Mont-Tremblant a terminé à égalité en quatrième place vendredi, après s'être classé troisième et sixième lors des séances tenues mercredi et jeudi.

Ses compatriotes Manuel Osborne-Paradis (27e), Tyler Werry (40e), Jeffrey Frisch (45e) et Ben Thomsen (46e) ont aussi participé à la descente d'entraînement de vendredi.

Les Norvégiens Kjetil Jansrud et Axel Lund Svindal sont les favoris pour la descente de samedi, qui sera suivie d'un super-G dimanche.

Jansrud avait balayé les honneurs des deux courses à Lake Louise, il y a un an. Pour une deuxième journée de suite, vendredi, il a été le plus rapide à l'entraînement, devant Svindal.

Guay s'est soumis à deux opérations au genou gauche au printemps de 2014. Une lente guérison a changé ce qui aurait été une saison abrégée de la Coupe du monde 2014-15 en une année perdue.

Sa dernière sortie à une compétition de la Coupe du monde remonte au 13 mars 2014, alors qu'il avait participé au super-G de Lenzerheide, en Suisse.

«Il y a longtemps que je ne me suis pas trouvé à une porte de départ, alors nous verrons comment se passeront les choses demain, a déclaré le Québécois de 34 ans, vendredi.

«Ce sera autre chose de contrôler mes nerfs et mon excitation. Ça peut aller dans un sens comme dans l'autre. D'un côté, vous êtes très excité, vous poussez et vous vous trouvez dans une position où vous êtes tendu, ce qui n'est pas bon. Vous voulez demeurer en contrôle et détendu. Mais si vous êtes trop détendu, vous allez être lent et trop large.»

Guay compte 22 médailles en Coupe du monde, a récolté l'or en descente lors des Championnats du monde de 2011 et remporté le Globe de cristal au super-G en 2010. Son meilleur résultat en descente à Lake Louise est une deuxième place, en 2003.

Après une saison où il n'a pu ajouter d'honneurs à son palmarès, Guay était prêt à reprendre le collier.

«Ça m'a manqué beaucoup, a-t-il admis. Lorsque vous restez assez à la maison à regarder les autres à la télé, vous avez beaucoup de temps pour penser et réfléchir à votre avenir et à plein d'autres choses. Je savais que je n'étais pas fini parce que lorsque je regardais les skieurs, j'étais excité et j'avais le sentiment que je pouvais faire mieux que la plupart de ceux qui étaient là-bas. J'ai encore mon esprit compétitif.»

L'épreuve de samedi devrait se dérouler par un ciel ensoleillé et une température d'environ moins-2 Celsius en après-midi. Les derniers skieurs à attaquer la piste feront face à une neige plus molle.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Erik Guay: «Je me suis fait plaisir»

    Ski alpin

    Erik Guay: «Je me suis fait plaisir»

    «Bip, bip, biiip...» Erik Guay se demandait comment il réagirait à ce signal dans le portillon de départ. Après 20 mois d'absence, il n'a pas l'air... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer