Nouvelle victoire de Marcel Hirscher en slalom

Marcel Hirscher... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Marcel Hirscher

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jerome Pugmire
Associated Press
ARE, Suède

L'Autrichien Marcel Hirscher a surmonté un déficit pour devancer l'Allemand Felix Neureuther et remporter un slalom à la Coupe du monde de ski alpin masculin, dimanche.

Hirscher se trouvait à un quart de seconde de Neureuther après la première descente, mais il l'a finalement battu par un dixième de seconde.

Le Russe Alexander Khoroshilov a suivi en troisième place à 15 centièmes, récoltant le meilleur résultat de sa carrière.

«C'était très serré et je peux me considérer chanceux d'avoir fini premier, a dit Hirscher, qui en était à son 26e gain en carrière. Je veux aussi féliciter Alexander pour son premier podium.»

Vendredi, Hirscher avait gagné le slalom géant par 1,22 seconde devant l'Américain Ted Ligety.

«Le week-end a été parfait, a dit Hirscher. Les conditions étaient parfaites, avec le mercure à moins 10 [Celsius], et les pistes étaient exceptionnelles.»

Ligety était troisième après la première descente, mais il a perdu l'équilibre à mi-chemin en deuxième manche et a quitté le tracé.

Hirscher a atteint le podium à chacune de ses cinq épreuves cette saison. Il a triomphé en slalom géant à Soelden, en terre natale, a fini deuxième en slalom à Levi, en Finlande, puis a terminé troisième en slalom géant à Beaver Creek, au Colorado.

Neureuther était à la recherche d'une 10e victoire en Coupe du monde.

Khoroshilov n'avait jamais fait mieux qu'une huitième position. Il en était à sa sixième présence dans le top 10.

«J'ai skié sans faille dans les deux manches, a-t-il résumé. Je dois aussi souligner l'état impeccable de la piste.»

Le Québécois Julien Cousineau a fini 45e dans la première descente, et son temps de 53,24 s n'a pas été suffisant pour qu'il se classe pour la deuxième.

Le spécialiste du slalom, 16e à sa première Coupe du monde de la saison, à Levi, n'a pas caché sa déception.

«C'est sûr que c'est plate, mais ce sont des choses qui arrivent, a philosophé le skieur de Saint-Jérôme. J'avais une mauvaise approche. J'ai mal évalué la piste et je ne l'ai pas attaquée comme j'aurais dû. Je n'arrivais juste pas à prendre de la vitesse. On peut appeler ça une mauvaise journée.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer