Marcel Hirscher et Anna Fenninger visent le doublé

L'Autrichienne Anna Fenninger s'est montrée à l'aise sur... (Photo Fabrice Coffrini, AFP)

Agrandir

L'Autrichienne Anna Fenninger s'est montrée à l'aise sur la piste de Lenzerheide en réalisant le meilleur chrono de l'entraînement, mardi.

Photo Fabrice Coffrini, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Graham Dunbar
Associated Press
Lenzerheide, Suisse

Après les succès de l'Autriche aux épreuves alpines des Jeux olympiques de Sotchi, Marcel Hirscher et Anna Fenninger ambitionnent de ramener la Wunderteam au sommet des classements de la Coupe du monde.

Jamais depuis 2002 les skieurs autrichiens ne sont parvenus à s'adjuger les titres masculin et féminin du classement général de la Coupe du monde. Mais Hirscher et Fenninger sont en mesure d'y parvenir cette semaine aux finales de la Coupe du monde. Chacun fait toutefois face à un rival - le Norvégien Aksel Lund Svindal et l'Allemande Maria Hoefl-Riesch - dans une lutte serrée pour le gros globe de cristal.

Si Hirscher et Fenninger parviennent à gagner les titres, ils imiteraient la réussite du duo Stephan Eberharter et Michaela Dorfmeister il y a 12 ans.

Les Américains Bode Miller et Lindsey Vonn sont les derniers skieurs à avoir offert au même pays les deux titres en 2008.

«Anna gagnera le titre du classement général», a prédit Hirscher, double champion en titre du classement général de la Coupe du monde.

Ça s'annonce plus indécis chez les hommes.

Svindal est en quête d'un troisième titre après ses victoires en 2007 et 2009, il estime toutefois que Hirscher est le favori.

«Mais je ferai de mon mieux», a précisé le Norvégien.

Svindal avait mérité ses titres en devançant Benjamin Raich par un total combiné de 15 points - une minuscule marge quand une victoire vaut 100 points et que le champion totalise habituellement 1300 points. Hirscher entreprend les quatre dernières courses avec une priorité de quatre points devant Svindal, 1050 comparativement à 1046.

L'Autrichien de 25 ans pourrait disputer l'un de ses rares super-G, jeudi, mais il fait l'impasse sur les descentes. Svindal, déjà assuré du titre de la discipline, aura donc un avantage.

«Je me sens très bien. Je me suis déjà retrouvé dans cette situation auparavant, a confié Svindal. Au lieu de l'aborder de façon négative, je suis excité d'être dans cette position. Ça signifie que j'ai connu un bon hiver.»

Sur la piste de Lenzerheide, Fenninger s'est montrée à son aise en réalisant le meilleur chrono de l'entraînement, mardi, pendant que sa grande rivale Maria Hoefl-Riesch s'offrait une journée de congé en raison de la grippe.

Fenninger a devancé de 86 centièmes de seconde la Suisse Fabienne Suter. Elle a inscrit un chrono d'une minute 33,01 secondes sur le parcours Silvano Beltrammi par une journée ensoleillée.

Un peu plus tôt sur le même parcours de 2,3 kilomètres, le Français Andrien Theaux s'est révélé le plus rapide du dernier entraînement des hommes avant la dernière descente, mercredi.

Theaux a arrêté le chrono en 1:31,54, un centième seulement devant le Suisse Sandro Viletta, champion olympique du super combiné. Un autre Suisse, Carlo Janka, a terminé au troisième rang, à quatre centièmes.

Manuel Osborne-Paradis a le mieux fait chez les skieurs canadiens avec une 18e position en 1:33,13. Erik Guay a signé le 20e chrono en 1:33,33.

Miller a pour sa part chuté près de l'arrivée mais il n'a pas été blessé. Le Norvégien Aksel Lund Svindal a raté une porte et a terminé à presque deux secondes de Theaux.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:4273453:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer