57e victoire de Vonn, Gagnon 13e à St-Moritz

Lindsey Vonn a remporté samedi le super-G de... (Photo: AFP)

Agrandir

Lindsey Vonn a remporté samedi le super-G de St-Moritz.

Photo: AFP

Partager

Graham Dunbar
Associated Press
St-Moritz

Lindsey Vonn a remporté le super-G de St-Moritz, samedi, ce qui lui permet de demeurer parfaite dans cette discipline en quatre épreuves cette saison.

L'Américaine a réalisé un temps d'une minute et 2,71 secondes, terminant 0,37 seconde devant la Slovène Tina Maze, la meneuse au classement général la Coupe du monde de ski alpin.

La compatriote de Vonn, Julia Mancuso, a grimpé sur la troisième marche du podium, à 1,01 derrière.

Pour sa part, la coureuse de 23 ans de Lac-Etchemin Marie-Michèle Gagnon a poursuivi son bon début de saison en obtenant la 13e place.

«C'est mon meilleur résultat à ce jour en super-G», a dit Gagnon, mieux connue pour ses aptitudes en slalom et slalom géant. Ses résultats de super-G au niveau de la Coupe du monde ne lui avaient jamais permis de dépasser la 26e position, résultat obtenu à Lake Louise, en Alberta, en 2011.

Deux autres Canadiennes ont participé à l'épreuve de super-G de St-Moritz. Larisa Yurkiw, d'Owen Sound, en Ontario, skiait bien avant de rater une porte d'une section du parcours hautement technique. L'histoire a été similaire du côté de Marie-Pier Préfontaine, de Saint-Sauveur, qui n'a pas complété sa course.

Vonn a blasphémé

C'est cependant les mots utilisés par Vonn lorsqu'elle a croisé le fil d'arrivée et qui ont été rapportés par les entraîneurs de Maze qui ont retenu l'attention à l'issue de l'épreuve.

L'Américaine de 28 ans a reconnu avoir blasphémé après avoir réalisé qu'elle s'était hissée en tête de la compétition - mais pas contre Maze.

«Ils croient que j'ai dit quelque chose de très méchant envers elle lorsque j'ai croisé le fil d'arrivée, mais ce n'est absolument pas vrai», a confié Vonn. «J'ai sacré, et je n'aurais pas dû le faire.»

Vonn a rencontré les journalistes après être partie à la recherche de Maze, et elle lui aurait dit «j'espère que tu me fais assez confiance pour me croire.»

«Mais, de toute évidence, ils (ses entraîneurs) n'ont pas confiance. Ça fait mal», a reconnu Vonn. «Je ne dis jamais rien de mal envers une autre athlète après avoir croisé le fil d'arrivée.»

La porte-parole de la Fédération internationale de ski, Riikka Rakic, a mentionné à l'Associated Press que le jury supervisant la course avait étudié la séquence présentant la réaction de Vonn après sa prestation, et qu'il n'avait rien trouvé à redire.

Vonn a indiqué qu'elle avait été déçue de ses performances après avoir chuté lors du super-combiné de vendredi, qui avait été remporté par Maze.

Il s'agit d'une 57e victoire pour Vonn en Coupe du monde, ce qui lui procure le deuxième rang de tous les temps, et sa 20e en super-G.

L'Américaine avait dominé les trois épreuves à Lake Louise, en Alberta, la semaine dernière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer