Le Montréalais Chris Del Bosco termine neuvième aux Mondiaux de ski cross

Chris Del Bosco... (Photo Jeff McIntosh, archives La Presse canadienne)

Agrandir

Chris Del Bosco

Photo Jeff McIntosh, archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
SIERRE NEVADA, Espagne

Le Montréalais Chris Del Bosco a conclu au neuvième rang aux Championnats du monde de ski cross, à sa dernière compétition de la saison.

Le Suédois Victor Oehling Norberg a été sacré champion du monde après avoir remporté la grande finale devant le Néo-Zélandais Jamie Prebble. Le Français François Place a complété le podium et le gagnant de 2016, le Slovène Filip Filsar, a terminé quatrième.

L'Albertain Brady Leman a terminé troisième de la petite finale, ce qui lui a donné le septième rang du classement général. Il a obtenu deux médailles d'or et cinq d'argent en Coupe du monde, cette saison.

Del Bosco, champion du monde en 2011, a franchi la ligne d'arrivée en troisième place en quarts de finale, ce qui a mis fin à son parcours. Précédemment, en huitièmes de finale, le vétéran de 34 ans avait fini deuxième de sa vague.

«Je me sentais bien après les qualifications, a confié Del Bosco. Je savais que ça allait être des courses difficiles avec les chaudes températures et la neige molle. J'ai bien skié en huitièmes et j'ai eu un bon départ en quarts, mais j'ai été poussé au loin près du haut du parcours. En descendant, j'ai essayé de produire quelque chose, mais je n'ai pas réussi,» Del Bosco aurait définitivement voulu un meilleur résultat après une saison difficile.

«J'ai eu une blessure tôt dans la saison et je suis revenu rapidement pour réaliser quelques bons résultats. Ensuite, je me suis blessé au genou en Suède, ce qui m'a causé des ennuis dernièrement. Je me suis battu et j'étais très heureux d'avoir mis la main sur l'argent à Blue Mountain, en mars.»

Les Ontariens David Duncan et Kevin Drury ont fini 26e et 27e, respectivement.

Pas de grande finale pour les Canadiennes

Du côté féminin, la Suédoise Sandra Naeslund a remporté la couronne de championne du monde. La médaille d'argent est revenue à la Suisse Fanny Smith et le bronze à la Française Ophélie David.

Les Britanno-Colombiennes Marielle Thompson, médaillée d'argent aux mondiaux de 2013, et Georgia Simmerling ont terminé première et troisième de la petite finale. Au classement général, Thompson pointe au cinquième rang et Simmerling au septième.

India Sherret (11e), aussi de la Colombie-Britannique, s'est fait montrer la porte de sortie en quarts de finale. Brittany Phelan, de Mont-Tremblant, n'a quant à elle pas pris le départ des qualifications.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer