Mikaël Kingsbury remporte l'or au Japon

Mikaël Kingsbury... (PHOTO GEORGE FREY, ARCHIVES AP)

Agrandir

Mikaël Kingsbury

PHOTO GEORGE FREY, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
TAZAWAKO, Japon

Médaillé d'argent samedi à l'épreuve individuelle, le Québécois Mikaël Kingsbury a renoué avec la victoire, dimanche, remportant l'épreuve des bosses en parallèle à la Coupe du monde de ski acrobatique de Tazawako, au Japon.

Il défendait ainsi son titre acquis l'an dernier sur la piste japonaise.

« Je suis vraiment content de retrouver la plus haute marche du podium, a dit Kingsbury, recordman des victoires en Coupe du monde. Ça n'a pas été facile pour moi. J'avais un tirage assez difficile, mais ma deuxième place de samedi était un peu amère. Je voulais vraiment gagner. Je suis quand même content de n'importe quel podium, mais je suis heureux d'avoir rebondi et gagné les duels. Je voulais prouver que je ne porte pas le maillot jaune pour rien. »

Kingsbury s'est imposé face à l'Américain Thomas Rowley. En demi-finales, l'athlète de Deux-Montagnes avait dominé le Français Benjamin Cavet, qui s'est finalement emparé du bronze.

Grâce à cette victoire, sa quatrième de la saison, le Québécois a confirmé sa place au sommet du classement de la Coupe du monde de bosses, même s'il reste toujours une épreuve au calendrier. Il trône en tête avec ses 605 points, devant l'Australien Matt Graham (378).

Philippe Marquis, de Québec, s'est frappé au jeune Benjamin Cavet en quarts de finale et a pris le septième rang. Laurent Dumais, neuvième, a pour sa part été éliminé en huitièmes de finale.

Le Britanno-Colombien Brenden Kelly a terminé 30e et Simon Lemieux s'est glissé au 32e rang. Ce week-end, l'athlète de Repentigny disputait ses deux premières épreuves de Coupe du monde après une absence de plus d'un an en raison d'une blessure au genou gauche.

Chez les dames, la Québécoise Audrey Robichaud a remporté l'argent devant sa compatriote Chloé Dufour-Lapointe, décorée de bronze. Robichaud a été défaite par la Suissesse Deborah Scanzio en grande finale.

Le Japon a donc souri à l'athlète de Québec qui y a décroché ses deux premières médailles de la saison sur le circuit de la Coupe du monde. Robichaud, la vétérane de l'équipe canadienne, avait raté le début de la campagne en raison d'une entorse à la cheville gauche.

« C'était une autre belle journée, un autre podium. Je suis super contente de mes descentes, a-t-elle dit. Je ne pourrais pas demander mieux. J'ai été très constante à l'entraînement et en duels. Je suis un peu déçue de la façon dont j'ai skié contre Deborah, parce que je n'ai pas fait ma meilleure descente, mais elle s'est vraiment battue jusqu'à la fin. »

Maxime Dufour-Lapointe a terminé 17e, cinq positions plus bas que la Britanno-Colombienne Andi Naude.

La dernière étape de la Coupe du monde de bosses aura lieu samedi, à Moscou.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer