Demi-lune: la Canadienne Cassie Sharpe sur le podium

Cassie Sharpe... (Photo Lili Niesner, AFP)

Agrandir

Cassie Sharpe

Photo Lili Niesner, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Alexandre Geoffrion-McInnis
La Presse Canadienne
Kreischberg, Autriche

Contre toute attente, la Canadienne Cassie Sharpe a obtenu la médaille d'argent lors de la compétition de demi-lune aux Championnats du monde de ski acrobatique, jeudi.

Sharpe, de Comox, en Colombie-Britannique, a récolté 81 points pour sa prestation. Elle s'est ainsi retrouvée coincée sur le podium entre les Suissesses Virginie Faivre (83,8) et Mirjam Jaeger (79,8). Faivre, qui avait obtenu sa première médaille d'or aux Mondiaux en 2009, a ainsi défendu avec succès son titre mondial dans la discipline.

Sharpe a paru très surprise lorsqu'elle a réalisé qu'elle venait d'obtenir la médaille d'argent, plaçant ses deux mains devant son visage pour tenter de contenir ses émotions. C'est tout un bond en avant pour la jeune skieuse de 22 ans, dont le meilleur résultat en Coupe du monde est une 12e position à Copper Mountain, au Colorado, le 11 janvier 2013.

«Avant de m'élancer pour la troisième manche, j'ai regardé mon entraîneur et je lui ai dit: "Je veux bousculer les filles sur le podium". Et il m'a répondu: "Tu es Cassie Sharpe, alors tu vas le faire". Donc je me suis élancée et j'avais le sourire accroché aux lèvres. J'ai eu tellement de plaisir à accomplir ma prestation», a raconté Sharpe, dont la mère est Québécoise.

Elle a toutefois reconnu que son exploit pourrait s'expliquer par l'absence de certaines des têtes d'affiche de la discipline, qui sont réunies en même temps à Aspen, au Colorado, pour les X Games.

«Oui, c'est malheureux qu'elles ne soient pas ici à cause des X Games, a-t-elle admis. Mais en même temps, on affronte les mêmes filles qui font partie du circuit de la Coupe du monde. Certaines d'entre elles sont absentes, en effet, mais on se fait juger de la même manière et on doit avoir le même niveau de performance qu'à l'habitude. Et puis il faut atteindre le podium, qui n'est pas donné.»

Les autres représentantes de l'unifolié, Keltie Hansen et Megan Warrener, ont respectivement terminé sixième et neuvième.

La finale féminine a été interrompue pendant 10 minutes après que la Française Anaïs Caradeux ait chuté, forçant son évacuation sur une civière en raison d'une blessure à un genou.

Le Canada s'illustre aux Mondiaux

Avec trois jours à faire à la compétition, le Canada compte maintenant huit médailles. C'est au moins le double par rapport aux autres pays représentés aux Mondiaux, sauf les États-Unis qui en comptent 10.

D'ailleurs, l'Américain Kyle Smaine a contribué à cette récolte en l'emportant du côté masculin. Il s'agissait du premier titre majeur de Smaine, dont le meilleur résultat jusqu'ici en Coupe du monde avait été une 10e place. Son score de 88 points en première manche n'a jamais pu être égalé.

Le Français Joffrey Pollet-Villard a pris le deuxième rang avec 86,60 points, tandis que le Suisse Yannic Lerjen complétait le podium avec un résultat de 82,40.

Matt Margetts fut le meilleur skieur canadien avec une neuvième place. Kristopher Atkinson et Taylor Wilson ont terminé, dans l'ordre, 11e et 18e.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer