Coupe du monde de slalom: Shiffrin s'envole vers le Globe

Mikaela Shiffrin est la reine incontestée du slalom depuis... (Photo Scott Sady, AP)

Agrandir

Mikaela Shiffrin est la reine incontestée du slalom depuis son arrivée sur le circuit en 2013.

Photo Scott Sady, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LOS ANGELES

À moins d'un incroyable retournement de situation, Mikaela Shiffrin va remporter à 22 ans la Coupe du monde dames de ski alpin: l'Américaine a distancé ses dernières rivales samedi en signant sa deuxième victoire en deux jours lors du slalom de Squaw Valley.

Shiffrin n'est pas près d'oublier l'étape de Squaw Valley, ses rivales non plus.

La skieuse de Vail, au Colorado, est repartie de la station de sports d'hiver californienne avec deux victoires de plus à son palmarès, le 30e et 31e de sa carrière, un quatrième Globe pour la Coupe du monde de slalom et une avance quasiment insurmontable au classement général de la Coupe du monde.

Squaw Valley qui n'avait plus organisé d'épreuves de la Coupe du monde depuis 1969, n'a pas laissé les mêmes souvenirs à la Suissesse Wendy Holdener ou à la Slovaque Veronika Velez Zuzulova: l'une et l'autre pouvaient contrarier Shiffrin et elles ont chuté sur la redoutable «Red Dog», l'une des plus difficiles du circuit féminin.

En tête après la première manche avec deux centièmes d'avance sur Shiffrin, Holdener, dauphine de l'Américaine dans le slalom des Mondiaux 2017, a craqué à deux portes de l'arrivée.

Velez Zuzulova, la seule qui pouvait encore priver Shiffrin du Globe de slalom, est partie à la faute dès la première manche et a abandonné, juste avant que Shiffrin ne se présente au portillon de départ.

«Je veux mériter le globe»

Shiffrin s'est offert sa onzième victoire de la saison avec une confortable avance sur la Slovaque Sarka Strachova, 2e à 1,03 s et sur l'Autrichienne Bernadette Schild, 3e à 1,08 s.

Elle abordera les finales d'Aspen à partir de mercredi avec 378 points d'avance sur la Slovène Ilka Stuhec, autant dire que le Globe est quasiment entre ses mains, puisqu'un maximum de 400 points est encore en jeu.

Mais la reine incontestée du slalom depuis son arrivée sur le circuit en 2013 ne triomphait pas dans l'aire d'arrivée.

«Je me suis battue pendant toute la 2e manche, j'ai fait beaucoup d'erreurs et j'ai rétabli plusieurs fois des situations compliquées, ce n'était pas du beau ski et je n'avais pas beaucoup d'énergie», a-t-elle regretté.

Même si elle a la perspective de devenir, potentiellement dès mercredi si Stuhec ne remporte pas la descente des finales ou ne finit pas 2e, la meilleure skieuse de la planète à Aspen, non loin de Vail où elle est née et où elle a descendu ses premières pistes, Shiffrin n'est pas rassasiée et veut finir l'hiver en beauté.

«Le Globe, ce n'est pas encore fait et en même temps c'est presque fait, mais j'ai l'impression de devoir encore le mériter, car ma principale rivale Lara Gut s'est blessée en cours de saison, j'ai une autre sorte de pression», a-t-elle expliqué.

«Je veux le mériter», a promis la triple championne du monde et championne olympique en titre de slalom.

Gagnon 13e

La Canadienne Marie-Michèle Gagnon se retrouvait au 13e échelon à la suite de la première descente, mais elle n'a pu rallier la ligne d'arrivée lors de la deuxième.

Sa compatriote Candace Crawford n'a pu se qualifier pour la deuxième descente tandis que l'autre Canadienne à participer à cette épreuve, Erin Mielzynski, n'a pas réussi à terminer sa première descente.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer