Balle perdue et petite explosion: deux incidents samedi à Rio 

Six policiers militaires ont bouclé la zone près... (REUTERS)

Agrandir

Six policiers militaires ont bouclé la zone près de la ligne d'arrivée de l'épreuve masculine de cyclisme, où a retenti une petite explosion.

REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Aller couvrir les Jeux, c'est a priori sans danger... sauf que les journalistes qui suivaient l'équitation samedi, dans une zone militaire pourtant hautement sécurisée, ont eu la désagréable surprise de voir passer une balle perdue qui a percé le toit du barnum servant de centre de presse.

Le site de Deodoro, dans le nord-ouest de Rio, est situé dans une vaste zone militaire. Et il est certainement le plus tranquille des JO, dispersé dans une ville très exposée aux agressions diverses et aux pickpockets de tous poils.

Mais samedi, c'est bien une balle de calibre militaire qui a traversé la toile en matière plastique, alors qu'une quarantaine de journalistes et de volontaires se trouvaient à l'intérieur de la structure provisoire. Personne n'a été blessé.

Les Jeux olympiques de Rio « ne sont pas visés » par la balle perdue, ont annoncé les organisateurs. « L'enquête est en cours de la part des experts pour savoir notamment d'où provient cette balle, sa nature, la trajectoire », a expliqué Mario Andrada, directeur de la communication du comité organisateur des Jeux.

M. Andrada a exclu que cette balle puisse provenir du site de tir, situé à moins de deux kilomètres et où se tenaient samedi des compétitions olympiques. C'est sans doute mieux pour l'orgueil des athlètes.

Mais par précaution, la sécurité a été renforcée dans la zone, a-t-il ajouté.

L'émotion a été telle que des délégations étrangères s'en sont mêlées. « Selon la police néo-zélandaise, il semble que la balle ait été tirée de façon non intentionnelle plutôt qu'intentionnelle », a indiqué la délégation néo-zélandaise.

Petite explosion

Une petite explosion a secoué les installations olympiques à Rio de Janeiro près de la ligne d'arrivée de l'épreuve masculine de cyclisme, samedi, alors que les concurrents étaient à environ 70 kilomètres du fil d'arrivée.

Personne n'a été blessé et l'événement s'est poursuivi comme si de rien n'était.

Les journalistes ont entendu un bruit très fort à la salle de presse et ils ont ressenti un tremblement au sol.

Un policier responsable de l'événement a toutefois précisé qu'il s'agissait de l'explosion contrôlée d'un sac abandonné. Il n'a pas révélé son nom puisqu'il ne pouvait pas divulguer l'information.

Six policiers militaires ont bouclé la zone en question. Personne n'a été évacué dans l'immédiat.

La présence policière est imposante dans la ville au commencement des Jeux olympiques.

Dans les dernières semaines, plusieurs rumeurs liées à la présence de bombe dans la ville ont fait surface.

Quelques rues du quartier luxueux de Leblon avaient été fermées il y a deux semaines, lorsqu'un portier a signalé la présence d'un colis suspect devant un édifice. Une escouade policière est arrivée sur les lieux et a constaté que le sac était en fait rempli de vêtements.

- AP

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer