• Accueil > 
  • Sports > 
  • Rio 2016 
  • > À l'origine des révélations de dopage, Stepanova craint que le CIO la prive de Tokyo 

À l'origine des révélations de dopage, Stepanova craint que le CIO la prive de Tokyo

Yuliya Stepanova... (PHOTO Michael Kooren, Reuters)

Agrandir

Yuliya Stepanova

PHOTO Michael Kooren, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BERLIN

L'athlète russe Yuliya Stepanova, à l'origine des révélations sur le dopage dans l'athlétisme russe, craint que le Comité international olympique (CIO), qui l'a déjà privée des Jeux de Rio, lui barre également la route de ceux de Tokyo en 2020, a-t-elle déclaré à la télévision allemande.

«Après Rio, la route pour les Jeux olympiques sera bloquée pour moi», a estimé la spécialiste du 800 m auprès de la chaîne ARD. La décision du CIO «m'a fait penser que je ne serai pas autorisée à concourir».

Stepanova, qui aura 34 ans en 2020, vit aujourd'hui cachée aux États-Unis avec son mari, ancien contrôleur de l'agence russe antidopage, après avoir révélé au monde le système de dopage organisé dans son pays. Leurs témoignages ont initié le processus d'enquête qui a abouti à la suspension de la fédération russe d'athlétisme.

Bien que la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) l'ait déclarée éligible pour les Jeux de Rio en vertu de son statut de lanceuse d'alerte, le CIO ne l'a pas autorisée à prendre part aux compétitions, à cause d'une suspension entre 2011 et 2013 pour des anomalies dans son passeport biologique.

Le président du CIO, l'Allemand Thomas Bach, «s'est comporté envers moi comme envers tous les Russes. Il a utilisé mon passé contre moi», a déclaré Stepanova.

«Malheureusement, je ne peux pas changer mon passé, donc je ne peux rien faire contre ça», a-t-elle poursuivi.

Stepanova avait déclaré lundi craindre pour sa vie : «Si quelque chose nous arrive, vous devez savoir que ce ne sera pas un accident.» Il y a six mois, deux anciens responsables de l'agence russe antidopage (RUSADA) étaient morts brutalement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer