Andy Murray garde son titre olympique

Le Britannique est le premier joueur parvenant à... (REUTERS)

Agrandir

Le Britannique est le premier joueur parvenant à garder son titre en simple.

REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Le Britannique Andy Murray est devenu le premier joueur de tennis à remporter deux fois la médaille d'or olympique en simple, messieurs et dames confondus, grâce à sa victoire dimanche en finale contre l'Argentin Juan Martin Del Potro 7-5, 4-6, 6-2, 7-5.

Au terme d'un match à rebondissements de 4h02, l'Ecossais (N.2 mondial) a fait céder «l'épouvantail» du tournoi, qui avait créé la surprise en écartant le N.1 mondial Novak Djokovic au premier tour et Rafael Nadal, samedi en demi-finale.

Murray a su profiter des échecs de ses rivaux et de l'absence de Roger Federer, blessé à un genou, pour embellir son été riche, déjà, d'un deuxième sacre à Wimbledon début juillet. Il aura réussi aux Jeux ce que ses camarades du «Big Four» n'ont jamais réalisé.

Nadal, champion olympique en 2008, est monté une deuxième fois sur la plus haute marche du podium, mais c'était en double messieurs vendredi avec Marc Lopez. S'il a aussi conquis la médaille d'or en double, Federer a dû lui se contenter de la médaille d'argent en simple (2012). Djokovic, pour sa part, a obtenu «seulement» le bronze il y a huit ans.

Mais que la mission a été ardue dans un Central olympique où les chants argentins retentissaient davantage que les «Let's go Andy!» (Allez Andy!). Car Del Potro, revenu de nulle part à Rio après deux saisons 2014 et 2015 quasi blanches et trois opérations du poignet gauche, s'est accroché à son rêve coûte que coûte.

Le lauréat de l'US Open 2009, médaillée de bronze à Londres en 2012, a misé sur son courage et une grande prise de risque en coup droit pour tenter de faire plier la défense tout-terrain de l'Écossais. Il ne lui a pas manqué grand-chose pour créer un nouvel exploit. Qui sait ce qu'il se serait passé s'il avait converti ce jeu de service à 5-4 dans la 4e manche?

C'est l'Écossais qui a dominé d'emblée, faisant céder Del Potro au service après un jeu interminable (2-0). La «Tour de Tandil» a recollé à 4-4 mais Murray a saisi sa chance en breakant pour la troisième fois au meilleur des moments (7-5).

Del Potro, au lendemain de l'intense bras de fer livré face à Nadal (plus de trois heures de jeu), n'a pas fléchi. Au contraire. Il a redoublé de puissance d'entrée de jeu pour prendre le service de Murray (1-0) et a tenu bon jusqu'au bout, malgré trois balles de set sauvées par celui-ci.

Redevenu maître de sa mise en jeu (aucune balle de break offerte), Murray a mis un coup d'accélérateur devant un adversaire qui multipliait les fautes directes (12 dans ce set), pour s'adjuger le troisième et prendre une option sur la victoire finale.

Mais son service s'est de nouveau déréglé et la dynamique s'est inversée. Del Potro breakait pour la troisième fois du set (4-3) grâce à un smash rageur provoquant des «Delpo», «Delpo» dans les gradins.

Mais l'Argentin n'a pas conclu sur son service à 5-4. Il s'est procuré deux balles de break sur le jeu suivant mais Murray a alors excellé au service, en sortant notamment deux as, pour prendre les commandes. Et conclure les débats sur sa deuxième balle de match au jeu suivant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer