• Accueil > 
  • Sports > 
  • Rio 2016 
  • > Village olympique: le maire de Rio présente ses excuses à l'Australie 

Village olympique: le maire de Rio présente ses excuses à l'Australie

Kitty Chiller, chef de la délégation australienne, tient... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Kitty Chiller, chef de la délégation australienne, tient les clés de la ville, tandis que le maire de Rio, Eduardo Paes, brandit un kangourou en peluche.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Rio de Janeiro

Les clés de la ville et des excuses en échange d'un kangourou en peluche: le maire de Rio a voulu tourner la page mercredi, après l'incident qui l'a opposé à l'Australie en raison des problèmes rencontrés par ses athlètes à leur arrivée au Village olympique dimanche.

«C'est la seule délégation qui va recevoir les clés de la ville, donc Rio est ouverte aux Australiens», a déclaré le maire Eduardo Paes lors d'une cérémonie au Village olympique.

«J'ai vu les problèmes, c'était le pire bâtiment, je reconnais les problèmes qu'ils ont eu. Je voulais leur présenter mes excuses formelles», a-t-il ajouté.

A son arrivée dimanche, la délégation australienne avait refusé d'intégrer son bâtiment «inhabitable» avec des problèmes électriques de plomberie et de gaz.

Depuis, des réparations de dernière minute ont été effectués dans le bâtiment de l'Australie et dans le reste des 3600 appartements du Village qui sont prêts pour les Jeux commençant le 5 août.

«Nous sommes très contents d'être ici, contents du Village olympique, de la ville qui est merveilleuse, de ses habitants. Et ça c'est ce que nous avons remarqué à notre arrivée», a indiqué de son côté Kitty Chiller, chef de la délégation australienne.

Les athlètes australiens qui avaient été placés dans des hôtels ont commencé à s'installer dans le Village mardi soir.

Mme Chiller a remis au maire mercredi un kangourou en peluche avec des gants de boxe et un tee-shirt de l'équipe australienne pour répondre à sa boutade lancée dimanche: «On va leur mettre un kangourou pour que les Australiens se sentent à l'aise».

La délégation australienne avait répliqué sèchement («On n'a pas besoin de kangourous mais de plombiers»), et l'humour du maire avait suscité un certain émoi dans la presse australienne.

«Quand ils ne seront pas en compétition avec le Brésil, mon second pays sera l'Australie, alors qu'ils remportent de nombreuses médailles d'or. Au moins, les couleurs de la délégation (vert et jaune) sont les mêmes» que celles du Brésil, a ajouté le maire, estimant que l'affaire avait «frôlé l'incident diplomatique».

Le président de Rio2016 avait minimisé les problèmes de plomberie. «Ce sont 31 immeubles, 3600 appartements livrés en même temps : que tous fonctionnent sans aucune réparation est impossible dans n'importe quel endroit», avait déclaré Carlos Nuzman.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer