Surf: blessé, Baptiste Brochu déclare forfait

Baptiste Brochu, sur la plus haute marche du... (Photo Cyril Zingaro, AP)

Agrandir

Baptiste Brochu, sur la plus haute marche du podium, à la Coupe du monde de 2016, à Veysonnaz, en Suisse.

Photo Cyril Zingaro, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sophie Allard
La Presse

(BOKWANG, République de Corée) Bien malgré lui, le planchiste Baptiste Brochu était debout parmi les spectateurs ce soir, appuyé sur des béquilles, à l'occasion de l'épreuve de snowboard cross. Il devait être du départ, mais il a subi deux microfractures au tibia gauche lors de l'entraînement de mercredi.

« C'est beaucoup d'émotions. Aujourd'hui, je suis un peu plus serein, mais je ne l'étais pas hier. Je suis passé par une des pires journées de ma vie. Mais la vie continue, et je pense que l'avenir me réservera de meilleures choses que ça, a-t-il dit, peu avant le début de la séance de qualification. C'est sûr que regarder mes compatriotes, ça fait un pincement au coeur. Mais je suis là pour les encourager. On est tous proches dans l'équipe. » Mardi, il avait fait le meilleur chrono non officiel de la journée. « Ça allait bien », a-t-il dit, déçu.

Après sa chute, Brochu, de La Baie, a dû être transporté en civière. « C'était ma deuxième descente de la journée, on était en course, je suis allé trop loin sur un saut et j'ai atterri sur le plat. Je suis tombé sur mes pieds, et tombé sur le dos. Avec l'adrénaline, ça ne faisait pas trop mal quand j'ai commencé à marcher. Mais dès que l'adrénaline est tombée, la douleur était assez extrême. Aujourd'hui, je suis en douleur. Mon genou me fait mal, le haut du tibia aussi. Ce n'est pas une douleur extrême, mais très présente. »

Hier, il a subi des tests d'imagerie médicale, confirmant des fissures à deux endroits sur son tibia. Il gardait néanmoins espoir d'être du départ. « Je n'ai pas beaucoup dormi.» Son genou était enflé et il a été incapable de réussir les tests physiques pour obtenir le feu vert de l'équipe médicale de Snowboard Canada. La décision a été confirmée aujourd'hui. Sa saison est probablement terminée.

Sa famille, sur place à Bokwang, est secouée. « C'est un choc, on ne pensait pas passer cette journée comme ça, c'est sûr. C'est plein d'émotions, a dit sa mère Valérie Villeneuve, ne pouvant retenir ses sanglots. Baptiste retombe vite sur ses pieds, il a un bon caractère, c'est pour ça qu'il est là d'ailleurs. Jeune encore, très performant, physique solide, je ne suis pas inquiète, il va s'en remettre. »

Une heure avant le début de la séance de qualification ce soir, son père Alain Brochu a publié un message sur Facebook. « Jusqu'à il y a quelques heures, nous vivions le rêve olympique, ce rêve que tout athlète caresse dans sa carrière. Puis l'instant d'un moment, tout s'arrête.... (...) Malheureusement, il ne prendra pas le départ de la course. C'est une décision concertée avec les médecins et les entraîneurs de Team Canada. Pour PyeonChang, c'est terminé. » Il a ajouté : « Baptiste, je veux que tu saches que ça ne change en rien notre vision du champion que tu es. Ce n'est que partie remise. Nous sommes avec toi, nous partageons ta déception, et nous t'aimons! »




la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer