Oliver Ekman-Larsson sur le point de s'entendre avec les Coyotes

Après un début de saison difficile, où il... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Après un début de saison difficile, où il a eu à s'adapter au nouveau système de jeu de l'entraîneur Rick Tocchet, le défenseur Oliver Ekman-Larsson a amassé au final 42 points, dont 14 buts.

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Coyotes de l'Arizona sont sur le point de prolonger de huit ans le contrat de leur défenseur numéro un Oliver Ekman-Larsson. Il s'agit d'une grande nouvelle pour les Coyotes.

De l'incertitude entourant l'avenir du Suédois avec l'équipe de l'Arizona aurait envoyé un mauvais message au reste du club et aux fans pour la suite. Les Coyotes ont un club jeune dont les progrès en deuxième moitié de saison laissent entrevoir beaucoup d'espoir.

«Les négociations progressent bien, a révélé l'agent d'Ekman-Larsson, Kevin Epp, au journaliste de l'Arizona Craig Morgan. Nous aimons la direction prise par cette organisation et ses succès.»

Après un début de saison difficile, où il a eu à s'adapter au nouveau système de jeu de l'entraîneur Rick Tocchet, Ekman-Larsson a amassé au final 42 points, dont 14 buts. À compter du 12 février, les Coyotes ont maintenu une fiche de 16-9-2, l'une des meilleures de la LNH.

Ce défenseur de 26 ans se trouve actuellement au Championnat mondial junior au Danemark, où il a obtenu quatre points en sept matchs. Chayka s'y trouve également.

Le DG de l'équipe, John Chayka, avait d'ailleurs réfuté les rumeurs d'échange il y a quelques mois lors d'une grande entrevue du weekend avec La Presse. «Il y a sans doute eu des rumeurs parce qu'on vient de rater les séries pour une sixième saison consécutive. Mais elles sont absolument non fondées. Ekman-Larsson saisit bien notre plan à long terme. Il a l'occasion d'être le leader incontesté de cette équipe qui pourrait devenir très spéciale. C'est une chance unique dans une carrière. C'est lui qui assume le gros de notre leadership depuis le départ de Shane Doan.»

Ekman-Larsson est à un an de l'autonomie complète. Il en sera la saison prochaine à la dernière année d'un contrat de six ans qui lui rapporte sept millions par année. Ce sixième choix au total en 2009 ne peut signer sa prolongation de contrat avant le 1er juillet. L'entente est donc probablement déjà réglée de façon officieuse.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer