LNH: notre repêchage simulé

Ryan Nugent-Hopkins, Jonathan Huberdeau et Sean Couturier... (Photos: PC)

Agrandir

Ryan Nugent-Hopkins, Jonathan Huberdeau et Sean Couturier

Photos: PC

Dossiers >

Repêchage de la LNH

Sports

Repêchage de la LNH

Notre dossier spécial sur le repêchage 2011 de la Ligue nationale de hockey. »

(Minneapolis) L'année dernière, dans cet exercice de «faux repêchage», nous avions réussi à prédire correctement 27 des 30 joueurs en première ronde. Ce sera difficile d'égaler cette marque cette année compte tenu du bassin de talent qui, selon la majorité des recruteurs, s'équivaut pas mal entre les 15e et 40e rangs. Jumeler un joueur et son équipe est encore moins évident. Mais jouons le jeu quand même! Cela n'a évidemment aucune prétention scientifique, surtout que l'ordre du repêchage pourrait très bien changer d'ici au début de la séance, demain. C'est davantage une trousse de départ pour suivre la première ronde

1- Oilers d'Edmonton

Originaire de Burnaby, en Colombie-Britannique, il rappelle son idole Joe Sakic à plus d'un titre. Meilleur talent de ce repêchage, RNH n'est cependant pas le joueur dont les Oilers ont le plus besoin. La logique veut qu'ils se tournent vers la vedette des Rebels de Red Deer, mais sait-on jamais... Ryan Nugent-Hopkins (C)

2- Avalanche du Colorado

L'Avalanche est mort de rire avec les 2e et 11e choix. En choisissant 2e, l'équipe peut choisir un centre (Huberdeau), un ailier (Landeskog) ou encore un défenseur (Larsson), et utiliser le 11e choix pour se renflouer à une autre position. On penche pour Huberdeau ici. On n'a jamais trop de premiers centres! Jonathan Huberdeau (C)

3- Panthers de la Floride

Le fait que les deux premiers joueurs choisis soient des centres dame le pion aux Panthers. Déjà nantis en défense, ils se tournent vers Landeskog, pourtant mieux fait pour le Colorado ou le New Jersey. Ce n'est pas la plus grande machine offensive, mais il pourrait devenir leur prochain capitaine. Gabriel Landeskog (AG)

4- Devils du New Jersey

Les Devils ne se plaindront pas de voir Adam Larsson glisser jusqu'à eux. Avec la retraite prochaine de Martin Brodeur, ils seront heureux de reconstruire autour du meilleur défenseur qu'ils auront eu depuis Scott Niedermayer. Adam Larsson (D)

5- Islanders de New York

Le meileur joueur disponible est Sean Couturier. Celui qui répond le plus aux besoins de l'équipe, c'est le défenseur Dougie Hamilton. Comment réagiront les Islanders ? Couturier n'a pas eu que des éloges cette année, mais l'équipe qui le choisira aura un sapré bon joueur. Sean Couturier (C)

6- Sénateurs d'Ottawa

On soupçonne les Sénateurs de ne pas être trop entichés de Ryan Strome. Même si leurs besoins sont en avant, ils s'assurent avec Hamilton (en plus de Karlsson, Rundblad et Cowen) d'avoir la défense la plus prometteuse de la ligue. Un cas typique où l'équipe opte pour le meilleur joueur disponible . Dougie Hamilton (D)

7- Jets de Winnipeg

Certains croient que Strome est le joueur oublié de ce repêchage, d'autres ne sont pas pâmés. Mais en choisissant 7es, les Jets peuvent difficilement espérer un joueur de concession. C'est un habile fabricant de jeu qui excelle en espace restreint mais qui n'a pas un gros gabarit. Ryan Strome (C)

8- Blue Jackets de Columbus

La rumeur veut que les Blue Jackets échangent leur choix contre de l'aide immédiate. À défaut de cela, ils peuvent réclamer le quart-arrière qu'ils recherchent tant. Murphy est le meilleur défensif offensif de ce repêchage, mais il a des lacunes dans sa zone et se fait dominer physiquement. Ryan Murphy (D)

9- Bruins de Boston

C'est un luxe pour des champions de la Coupe Stanley que de repêcher 9es. Seront-ils tentés de repêcher en fonction de leurs besoins ? Parmi les nombreux défenseurs disponibles, Beaulieu a des aptitudes en avantage numérique. Il doit encore apprivoiser une poussée de croissance fulgurante. Nathan Beaulieu (D)

10- Wild du Minnesota

Le Wild est bien placé pour offrir à ses fans un joueur excitant à regarder. Zibanejad est un centre explosif et efficace dans les deux sens de la patinoire. Il n'hésite pas à utiliser son gros gabarit pour arriver à ses fins. Bonne vision du jeu. Gâchette rapide. Il pourrait même être repêché plus tôt. Mika Zibanejad (C)

11- Avalanche du Colorado

Première petite surprise de ce repêchage, car peu de gens voient Klefbom repêché aussi tôt. Mais il a été capitaine de l'équipe suédoise aux Championnats des moins de 18 ans. Doté de bonnes mains, mais son coup de patin n'est pas des plus fluides. Oscar Klefbom (D)

12- Hurricanes de la Caroline

Originaire de la Suisse, il s'est bien adapté au hockey junior canadien, étant au mieux avec Portland durant les séries de la WHL. Attaquant tenace qui se veut un bon fabricant de jeu. « Il n'est pas très gros (5'10 et 180 lb), mais il ne craint pas d'aller dans la circulation «, selon un recruteur. Sven Bärtschi (AG)

13- Flames de Calgary

Dans la catégorie «un choix naturel», les Flames se tournent vers un vrai boeuf de l'Alberta. McNeill est capable de jouer physique tout en étant discipliné. C'est un habile fabricant de jeu, mais il y a des interrogations au sujet de sa détermination. Un potentiel maximal à la Ryan Getzlaf, dit-on. Mark McNeill (C-AD)

14- Stars de Dallas

Les Stars ont eu un succès relatif avec les défenseurs qu'ils ont formés au cours des années, mais prennent peu de risques avec cet arrière robuste qui n'hésite pas à jeter les gants. Siemens se distingue d'abord dans sa zone, mais il se défend également à l'attaque grâce à un bon lancer frappé. Duncan Siemens (D)

15- Rangers de New York

Défenseur converti en centre qui a mis à profit sa bonne vision du jeu, son physique prometteur l'aide à batailler férocement pour la rondelle. A mieux paru quand il était entouré de bons joueurs aux U-18 que dans la faible formation de Barrie. Un choix intéressant pour une équipe prête à être patiente. Mark Schiefele (C)

16- Sabres de Buffalo

Les Sabres ont besoin d'aide un peu partout, mais ils ne peuvent laisser passer ce défenseur offensif également très robuste. Morrow est doté d'un bon coup de patin et d'un solide tir. À risque dans son territoire lorsqu'il est pris hors position. Devrait être sélectionné dans le deuxième tiers de la première ronde. Joe Morrow (D)

17- Canadien de Montréal

Le repêchage devient très ouvert entre les 15e et 40e choix et sera dicté par des préférences très personnelles. On imagine bien le CH craquer pour ce guerrier que ses entraîneurs adorent. Jenner se donne corps et âme, excelle aux mises en jeu, joue dans toutes les situations. Un leader aux atouts offensifs sous-estimés, ralenti par un coup de patin douteux. Boone Jenner (C)

18- Blackhawks de Chicago

Il a terminé 2e chez les champions de la Coupe Memorial avec 38 buts et 95 points. Il est ni très gros ni très fort, il n'est pas non plus un bon patineur, mais Phillips demeure un joueur de caractère. Il a joué blessé durant la Coupe Memorial et a très bien paru. Dangereux en possession de la rondelle. Très responsable défensivement. Zack Phillips (C)

19- Oilers d'Edmonton

À défaut d'avoir ajouté du coffre en avant en repêchant Nugent-Hopkins, les Oilers le font en arrière en sélectionnant le mastodonte de 6'7 et 245 livres. Bonne mobilité compte tenu de son physique imposant, fait une bonne première passe et difficile à battre à un contre un. Encore à l'état brut. Jamieson Oleksiak (D)

20- Coyotes de Phoenix

Un copain pour Mikkel Boedker ? Le Danois s'est bien acclimaté au hockey nord-américain à Oshawa et a bien paru à sa première saison. Habile marqueur grâce à son tir du poignet. Profite d'un gabarit prometteur. Cela dit, son jeu défensif est à polir et son engagement est à géométrie variable. Nicklas Jensen (AD)

21- Sénateurs d'Ottawa

Le choix tout indiqué pour un club qui a deux choix de 1er tour. Grimaldi serait un top 10 n'eût été ses 56 et 165 livres. Premier marqueur de l'équipe de développement des États- Unis. Dévoué, talentueux, n'arrête jamais. «Chaque fois que je l'ai vu, il mangeait la rondelle «, a toutefois dit un recruteur. Rocco Grimaldi (C)

22- Ducks d'Anaheim

Armia a marqué 18 buts dans une ligue d'hommes en Finlande. Ce n'est pas rien. Il s'est également distingué aux Championnats des moins de 18 ans. On dit aussi qu'il est bon patineur pour ses 6'3. Alors, quel est le problème ? Il affiche semblet- il un manque de constance et de détermination. Joel Armia (AD)

23- Penguins de Pittsburgh

Rattie s'est révélé un solide producteur de points avec l'excellent club de Portland. Mais son manque de force et son coup de patin moyen l'ont relégué loin dans les listes. «Voilà un joueur sous-estimé, nous a dit un dépisteur. C'est un bon talent offensif et plus tard, il va tous nous faire mal paraître. « Ty Rattie (AG)

24- Red Wings de Detroit

L'énigmatique Tchèque a des mains extraordinaires et l'imagination pour être un abonné du bulletin de fin de soirée. Mais sa deuxième saison chez les Sea Dogs n'a pas été aussi convaincante que la première. Manque de constance ou victime de l'abondance de talent à Saint John ? Il s'est cependant distingué en séries, affichant plus de combativité. Tomas Jurco (AD)

25- Maple Leafs de Toronto

Recrue de l'année dans la OHL en 2009-2010, il a été blessé à la hanche en février et les recruteurs ne l'ont pas beaucoup vu. Il n'a d'ailleurs pas fait les tests physiques au Combine. Marqueur redoutable qui décoche plus vite que son ombre. Plusieurs facettes de son jeu restent à polir. Matt Puempel (AG)

26- Capitals de Washington

Honnêtement, il se pourrait fort bien que Brodin ne soit plus disponible au 26e rang. Mais s'il y est encore, les Caps risquent de sauter dessus. Défenseur intelligent qui n'est ni le plus offensif ni le plus robuste, mais qui est très responsable défensivement et gère bien ses risques avec la rondelle. Jonas Brodin (D)

27- Lightning de Tampa Bay

Miller a mené les États-Unis à la médaille d'or au U-18 avec 13 points en 6 matchs. Avant cela, sa production sur l'équipe nationale de développement avait déçu. Son potentiel offensif reste nébuleux. Fort physiquement, un compétiteur doté d'un bon coup de patin et de bonnes mains. « Le genre d'Américain qui pourrait plaire au Tricolore», a dit un dépisteur. J.T. Miller (C)

28- Sharks de San Jose

Tout le monde aime son jeu robuste. Le resteça dépend de l'équipe. Car s'il fonce sans ménagement au filet, Biggs est toutefois doté d'un potentiel offensif limité. « Il s'est bien débrouillé dans les matchs qu'il a disputés contre à des universitaires plus âgés que lui «, a observé un recruteur. Tyler Biggs (AD)

29- Canucks de Vancouver

Le fils de l'ancien défenseur Gord Murphy a raté presque deux ans en raison de blessures, mais il a attiré l'attention des recruteurs en fin de saison avec ses aptitudes offensives. Arrière relativement complet appelé à devenir un colosse, on craint qu'il soit vulnérable aux blessures. Connor Murphy (D)

30- Maple Leafs de Toronto

En repêchant Jaskin, les Leafs s'assurent d'ajouter du poids et du talent dans leur banque d'espoirs. Ce Tchèque né en Russie termine ses mises en échec. Il est intense avec la rondelle mais a des lacunes sur le plan du coup de patin. On raconte qu'il pourrait se joindre aux Hitmen de Calgary l'an prochain. Dmitri Jaskin (AD)




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer