Négos dans la LNH: une lueur d'espoir?

Sidney Crosby pourrait jouer un rôle important à... (Photo: PC)

Agrandir

Sidney Crosby pourrait jouer un rôle important à la table des négociations en l'absence des têtes dirigeantes de chaque partie.

Photo: PC

Partager

Depuis le début du lock-out dans la Ligue nationale de hockey, les rencontres mettant en vedette Donald Fehr et Gary Bettman n'ont strictement rien donné. Reste à voir si une rencontre sans les deux patrons des clans ennemis du hockey va pouvoir donner quelque chose.

Ainsi, il y aura un autre rendez-vous entre joueurs et propriétaires, mardi après-midi à New York. La différence? Cette fois, le commissaire de la LNH n'a pas été invité, pas plus que le patron des joueurs. Le concept, proposé par Bettman lui-même la semaine dernière, a été accepté par les joueurs, qui espèrent que de nouveaux visages autour de la table des négociations vont mener à de meilleurs échanges cette fois... et peut-être aussi mener à de meilleurs résultats.

«Ça ne peut pas nuire, estime l'attaquant Mathieu Darche, qui sera lui aussi à New York mardi, avec la délégation des joueurs. C'est dur de prédire si ça va donner quelque chose. Si les propriétaires se servent de ça juste pour donner un spectacle comme dans le cas de la médiation (la semaine dernière), ça ne va pas mener à grand-chose. Mais si c'est pour permettre d'apporter d'autres arguments à la table des négos, ça ne peut pas nuire.»

Plusieurs joueurs seront à New York mardi après-midi, mais seulement six devraient prendre place autour de la table, un groupe qui pourrait inclure Sidney Crosby, capitaine des Penguins de Pittsburgh, et Jonathan Toews, capitaine des Blackhawks de Chicago.

Chez les propriétaires, les grands patrons des Penguins de Pittsburgh, des Jets de Winnipeg, du Lightning de Tampa Bay et des Maple Leafs de Toronto se joindront à Jeremy Jacobs, des Bruins de Boston, et Murray Edwards, des Flames de Calgary, deux habitués des rencontres entre les deux groupes.

«J'ose espérer que les gens des Penguins, du Lightning et des Jets veulent qu'on joue au hockey au plus vite, a ajouté Mathieu Darche. J'imagine que ces clubs-là veulent que les joueurs soient sur la glace. Ce sont de nouvelles voix qui peuvent apporter du nouveau au débat. Si ça peut permettre de faire avancer les discussions...»

Pour les propriétaires, les prochaines heures seront bien chargées puisque la réunion annuelle des gouverneurs aura lieu mercredi matin, toujours à New York. Déjà, on laisse entendre que des voix plus «modérées» pourraient se faire entendre.

«Je ne sais pas trop ce qui va se passer du côté des propriétaires, a ajouté Mathieu Darche. Mais du côté des joueurs, rien n'a changé. On veut jouer. On espère pouvoir recommencer à jouer le 15 décembre ou peu de temps après cette date.»

> Philippe Cantin: L'enrobage et le fond

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer