Gary Bettman suggère une pause dans les négociations

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman.... (Photo: AP)

Agrandir

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman.

Photo: AP

Partager

Chris Johnston
La Presse Canadienne
Toronto

Alors qu'une nouvelle portion du calendrier de la LNH est en danger d'être annulée, la seule chose dont la LNH et l'Association des joueurs parlent est de prendre une pause.

Gary Bettman a contacté Donald Fehr mercredi et a suggéré une trêve de deux semaines dans les négociations, ont confirmé deux sources à La Presse Canadienne, jeudi.

Fehr, le directeur de l'AJLNH, n'a toujours pas répondu à l'offre du commissaire de la LNH, préférant consulter ses troupes avant de prendre une décision.

«Nous croyons qu'il est plus probable de faire avancer le dossier en se rencontrant et non le contraire, a indiqué le conseiller spécial de l'AJLNH Steve Fehr dans un communiqué. Nous sommes prêts pour une rencontre. S'ils ne veulent pas nous rencontrer, ce sera au moins la troisième fois en trois mois qu'ils coupent le dialogue, disant qu'ils ne vont pas nous rencontrer à moins que les joueurs acceptent des conditions préalables.

«Qu'est-ce que cela vous dit de leur intérêt à mettre fin au conflit?»

La ligue et les joueurs semblaient faire des progrès, la semaine dernière, à la suite de rencontres pendant six jours de suite à New York. Les pourparlers ont toutefois pris fin lors du week-end.

Quand on lui a demandé jeudi si le conflit de travail menaçait de coûter la totalité de la saison, le commissaire adjoint de la LNH Bill Daly a dit qu'il espère que non, mais qu'il est plus découragé que jamais.

Le lock-out de 61 jours a déjà causé l'annulation de 327 matches de saison régulière, et d'autres pourraient subir le même sort dès le début de la semaine prochaine.

On s'attend à ce que le match des étoiles, prévu le 27 janvier à Columbus, soit bientôt rayé du calendrier, comme l'a été la Classique hivernale.

Un gouffre sépare les joueurs et la ligue sur le partage des revenus, les dossiers liés aux contrats et la question de qui va payer pour les dommages causés par le lock-out.

L'absence de progrès dans les discussions amène le spectre d'une autre saison perdue à cause d'un contrat de travail.

En 2004-05, ce n'est que le 16 février que Gary Bettman a annoncé l'annulation de la saison, mais on croit que la ligue n'attendrait pas aussi longtemps avant de faire part d'une telle décision cette fois-ci.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer