Le Canadien se moque des Sabres

  • Rene Bourque marque le premier but du match avec huit secondes à jouer en première période avec l'aide du capitaine Brian Gionta et de Tomas Plekanec. (Photo : Marco Campanozzi, La Presse)

    Plein écran

    Rene Bourque marque le premier but du match avec huit secondes à jouer en première période avec l'aide du capitaine Brian Gionta et de Tomas Plekanec.

    Photo : Marco Campanozzi, La Presse

  • 1 / 14
  • Les joueurs du Canadien célèbrent le premier but du match en toute fin de première période, celui de Rene Bourque. (Photo : Marco Campanozzi, La Presse)

    Plein écran

    Les joueurs du Canadien célèbrent le premier but du match en toute fin de première période, celui de Rene Bourque.

    Photo : Marco Campanozzi, La Presse

  • 2 / 14
  • Travis Moen en plein vol plané. (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

    Plein écran

    Travis Moen en plein vol plané.

    Photo Marco Campanozzi, La Presse

  • 3 / 14
  • Lars Eller célèbre après avoir marqué le quatrième but du Canadien. (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

    Plein écran

    Lars Eller célèbre après avoir marqué le quatrième but du Canadien.

    Photo Marco Campanozzi, La Presse

  • 4 / 14
  • Il y a de l'action devant le fillet du Canadien. (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

    Plein écran

    Il y a de l'action devant le fillet du Canadien.

    Photo Marco Campanozzi, La Presse

  • 5 / 14
  • Rene Bourque marque. (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

    Plein écran

    Rene Bourque marque.

    Photo Marco Campanozzi, La Presse

  • 6 / 14
  • Brian Gionta et Ryan Miller. (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

    Plein écran

    Brian Gionta et Ryan Miller.

    Photo Marco Campanozzi, La Presse

  • 7 / 14
  • PK Subban relance l'attaque. (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

    Plein écran

    PK Subban relance l'attaque.

    Photo Marco Campanozzi, La Presse

  • 8 / 14
  • Michel Therien dirige ses joueurs. (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

    Plein écran

    Michel Therien dirige ses joueurs.

    Photo Marco Campanozzi, La Presse

  • 9 / 14
  • Carey Price ne perd pas la rondelle. (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

    Plein écran

    Carey Price ne perd pas la rondelle.

    Photo Marco Campanozzi, La Presse

  • 10 / 14
  • David Desharnais célèbre. (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

    Plein écran

    David Desharnais célèbre.

    Photo Marco Campanozzi, La Presse

  • 11 / 14
  • PK Subban célèbre un but des siens. (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

    Plein écran

    PK Subban célèbre un but des siens.

    Photo Marco Campanozzi, La Presse

  • 12 / 14
  • Combat entre Brandon Prust et Steve Ott. (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

    Plein écran

    Combat entre Brandon Prust et Steve Ott.

    Photo Marco Campanozzi, La Presse

  • 13 / 14
  • Carey Price frustre Cody Hodgson. (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

    Plein écran

    Carey Price frustre Cody Hodgson.

    Photo Marco Campanozzi, La Presse

  • 14 / 14

Partager

Encore une autre victoire à mettre au crédit de l'effort collectif ! Le Tricolore s'est relevé d'une piètre prestation à Ottawa, jeudi, pour servir une correction de 6-1 aux Sabres de Buffalo, qui pour leur part avaient laissé leurs munitions à Boston.

En l'absence de Max Pacioretty, et en attendant qu'Erik Cole et David Desharnais prennent vraiment leur envol, le Canadien est chanceux de compter sur le trio de Tomas Plekanec. Samedi encore, dans une victoire sans appel de 6-1 sur les Sabres de Buffalo, ce que l'on désignait en début de campagne comme le «deuxième trio» continue de produire avec régularité.

La stabilité qu'espérait Plekanec doit lui sourire, car ce dernier a maintenant récolté des points dans six des sept matchs du Tricolore. Le fait de retrouver Brian Gionta, qui a donné le ton au match en première, ne doit pas y être étranger. Le capitaine prouve qu'il n'y a pas qu'Andrei Markov qui ait manqué au Canadien l'an dernier !

«C'est notre trio le plus constant, et ce, dans les deux sens de la patinoire, a reconnu Michel Therrien. Depuis le début de la saison, ces trois joueurs se sont avérés de vrais leaders au sein de notre formation.»

Et que dire de Rene Bourque, méconnaissable en ce début de saison ? En plus de foncer constamment vers le filet adverse, il sait se démarquer et s'offrir en option de passe. Ça a rapporté deux fois, samedi, entre autres lorsqu'il a ouvert la marque avec huit secondes à faire en première.

«C'est toujours déterminant de marquer en fin de période, surtout quand l'avantage numérique connaît des difficultés, a indiqué Bourque. Nous n'avions pas généré grand-chose jusque-là en supériorité.»

«Avoir Gionta nous aide beaucoup. Nous sortons de notre territoire avec de la rapidité et en avantage numérique, nous faisons circuler la rondelle rapidement en plus de nous mettre en position de terminer les jeux devant le filet.»

Ryan Miller chassé

Après n'avoir enregistré qu'un tir en première période, les Sabres ont poivré Carey Price de 30 lancers dans les deux derniers vingts. Pourtant, ils n'ont jamais été dans le match.

Thomas Vanek, toujours premier marqueur dans la LNH, a toutefois mis au repos le blanchissage de Price en profitant d'une bévue à la ligne bleue en troisième période.

Devant l'autre filet, c'était la première fois en 38 départs face au Canadien que Ryan Miller ne terminait pas la rencontre. Il a été remplacé après avoir concédé quatre buts lors des 40 premières minutes.

Un baume pour Eller et Desharnais

Cette victoire d'une rare domination a transformé le retour de P.K. Subban en exutoire collectif. David Desharnais et Lars Eller, dont les patins étaient de plus en plus pesants, étaient heureux d'enfin ponctuer l'attaque du CH. Auteur de deux buts, Desharnais a admis que ce match était sans l'ombre d'un doute son meilleur de la saison.

«Même pas proche, a-t-il dit. Je savais que ça allait venir. J'ai confiance en moi, j'ai confiance en mes habiletés, c'est juste que parfois, ça prend plus de temps à venir...»

Eller, lui, a récolté un but et trois points en plus de jouer 18 minutes, son plus haut total cette saison.

«C'est un soulagement pour moi, mais pour tout notre trio. On en arrachait depuis quelques matchs et je suis certain que David a dû se réjouir tout autant.»

«Mais je vais devoir me prouver à nouveau demain, a-t-il ajouté. Tout ce que je peux dire, c'est que c'est un bon feeling de marquer et que c'est un bon feeling de gagner.»

En effet, le statut d'Eller au sein de la formation demeure fragile. Le jour même où il connaît son meilleur match de la saison, on apprend que Max Pacioretty effectuera bientôt un retour au jeu. Peut-être dès dimanche face aux Sénateurs d'Ottawa.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer