Quand tout va mal !

Colin Greening, Jakob Silfverberg, Peter Budaj et Andrei... (Photo Patrick Woodbury, Le Droit)

Agrandir

Colin Greening, Jakob Silfverberg, Peter Budaj et Andrei Markov.

Photo Patrick Woodbury, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Gagnon
La Presse

Quand deux équipes s'affrontent dans le cadre d'un deuxième match en deux soirs, l'équipe qui évolue à domicile profite d'un net avantage. Quand, en prime, le club visiteur se rend coupable d'indiscipline, que son gardien numéro un profite d'une soirée de congé et que le gardien adverse multiplie les miracles, il arrive ce qui est arrivé au Canadien hier: on se fait planter.

Peter Budaj va essuyer une cascade de critiques. Les cinq buts accordés en 27 tirs n'aident pas sa cause. C'est évident. Bien que généreux sur les retours, Budaj a été abandonné par ses coéquipiers. Des coéquipiers qui n'ont pas aidé sa cause. Vrai que les arbitres ont été actifs sur le sifflet. Très. Peutêtre même trop. Mais les deux pénalités simultanées de Ryan White en milieu de deuxième ont propulsé les Sénateurs vers le haut. Et ont fait plonger le Canadien vers le bas.

S'ils s'étaient très bien débrouillés sans P.K. Subban lors des quatre derniers matchs, les joueurs du Canadien semblaient s'en ennuyer énormément, hier. Une maudite chance qu'ils étaient à Ottawa et non au Centre Bell. Car s'ils avaient joué à la maison, les joueurs du Canadien se seraient non seulement fait copieusement huer, mais les partisans auraient réclamé le retour de P.K. à grands cris. Au fait: il reviendra quand, P.K.?

À la lumière du match d'hier, le plus tôt possible sera le mieux. Mais attention! Le Canadien sera en congé aujourd'hui. Les matchs de samedi et de dimanche étant disputés en après-midi, Michel Therrien ne pourra profiter d'entraînements matinaux pour permettre à Subban de retrouver sa forme, de comprendre et d'assimiler ses systèmes de jeu. Il lui restera l'entraînement de demain. Est-ce que ce sera assez? Comme le Canadien a joué un match bien ordinaire hier, comme la défense a été débordée et que les attaquants n'ont pas été en mesure de venir à bout de Craig Anderson il s'est repris après des sorties difficiles contre leCHl'an dernier , l'état-major pourrait peut-être accélérer le retour de P.K. Mais je ne serais pas le moindrement surpris que Subban suive au moins un, peut-être même les deux matchs de la fin de semaine les Sabres de Buffalo samedi, les Sénateurs d'Ottawa dimanche de la galerie de presse.

On verra.

Rare source de réjouissance pour le Canadien, l'attaque massive a frappé encore hier.

Tomas Plekanec a ouvert la marque en première avec la complicité eh oui! d'Andrei Markov et Raphael Diaz. Ce but a permis au Canadien de prolonger à cinq sa série de matchs avec au moins un but en avantage numérique. On se console comme on peut.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer