L'Océanic près du naufrage

Nick Merkley, un espoir classé au 23e rang... (Photo: Reuters)

Agrandir

Nick Merkley, un espoir classé au 23e rang des patineurs nord-américains en vue du prochain repêchage, a montré à tous les dépisteurs présents au Colisée qu'il savait se servir de ses mains.

Photo: Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La vengeance est un plat qui se mange froid. C'est encore plus vrai sur la glace. Il y a dix ans, l'Océanic de Rimouski avait asséné un coup de poignard aux Rockets de Kelowna en les éliminant de fait de la Coupe Memorial 2005.

Sidney Crosby et les siens avaient envoyé les Rockets en vacances. Mais lundi soir à Québec, les rôles ont été inversés. Les champions de l'Ouest sont sortis en trombe devant une équipe rimouskoise amorphe. Ils l'ont emporté 7-3 devant une foule modeste de 6981 spectateurs au «vieux» Colisée.

Les deux formations jouaient leur deuxième match de cette Coupe Memorial. Les deux avaient perdu leur premier. Les deux avaient besoin d'une victoire pour ne pas se retrouver dans la proverbiale cave. Celle tout en bas des classements.

Avec cette deuxième défaite en deux matchs, l'Océanic doit maintenant absolument l'emporter contre les Remparts de Québec mercredi. Un revers mettrait fin au tournoi des champions de la LHJMQ.

Le match est parti en trombe. Les joueurs de Kelowna sont sortis des blocs à toute allure. Nick Merkley, un espoir classé au 23e rang des patineurs nord-américains en vue du prochain repêchage, a montré à tous les dépisteurs présents au Colisée qu'il savait se servir de ses mains.

L'espoir des Oilers Leon Draisaitl lui a passé la rondelle dans l'enclave. Merkley y est allé de deux feintes pour battre le gardien Louis-Philip Guindon, cueilli à froid à la 52e seconde.

Puis à la septième minute de jeu, le défenseur Madison Bowey, choix de deuxième tour des Capitals de Washington, a enfoncé le clou. Son tir de la pointe a dévié sur un défenseur de l'Océanic pour faire 2-0. L'attaquant non repêché Gage Quinney a fait 3-0 à 14:27. Profitant d'une mêlée devant Guindon, il a tiré la rondelle dans le haut du filet. Le gardien n'y pouvait pas grand-chose.

Le match semblait vouloir partir en vrille. Mais l'Océanic a répliqué. Le Gaspésien Christopher Clapperton a fait mouche sur une belle passe du Madelinot Alexis Loiseau.

Draisaitl fait des siennes

C'était 3-1. Puis en fin de deuxième Michael Joly, un attaquant de 20 ans non repêché, a profité d'un avantage numérique pour tromper le gardien Jackson Whistle d'un tir de chirurgien. C'était 3-2 Kelowna.

Le match pouvait aller dans toutes les directions. Mais Kelowna a ajouté trois buts en deuxième. Quinney a été crédité d'un but abracadabrant, résultat d'une rondelle bondissante. Puis Merkley a aussi marqué son deuxième quand une rondelle qu'il avait du mal à contrôler s'est faufilée entre les jambières de Guindon.

L'entraîneur Serge Beausoleil, qui prône un système basé sur deux gardiens numéro un en alternance, en avait assez vu; il a envoyé dans la mêlée l'espoir des Stars de Dallas, Philippe Desrosiers.

Les Rimouskois vont maintenant affronter les Remparts mercredi soir pour la 18e fois cette saison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer