Steve Yzerman estime que Toews a beaucoup progressé

Jonathan Toews... (Photo Kim Klement, USA Today)

Agrandir

Jonathan Toews

Photo Kim Klement, USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
La Presse Canadienne

Steve Yzerman voit un peu de lui-même en Jonathan Toews, mais il croit que le capitaine des Blackhawks de Chicago est un meilleur joueur qu'il ne l'était.

«La réalité est que Jonathan est plus gros, plus fort et tout simplement meilleur, a dit le directeur général du Lightning de Tampa Bay, qui se retrouve pourtant au Temple de la renommée du hockey. Et probablement qu'il est plus rapide. Il est un meilleur joueur de hockey, point.»

Alors que les siens s'apprêtent à affronter l'équipe d'Yzerman en finale de la Coupe Stanley, le nom de Toews apparaît déjà deux fois sur le trophée, seulement une fois de moins que le nom du d.g. du Lightning. Toews, récipiendaire du trophée Conn-Smythe en 2010, du Selke en 2013 et de deux médailles d'or olympiques, n'a pas voulu s'emballer avec les commentaires d'Yzerman.

«Steve aime bien faire des compliments et je ne m'attendais pas à moins que cela de sa part, a-t-il dit. Je prends ça avec un grain de sel. Je pense qu'un peu tout le monde ici sait que c'est faux, mais c'est flatteur de l'entendre de la part d'un gars comme lui.»

Yzerman a récolté plus d'un point par match en moyenne au cours de sa carrière de plus de 1500 rencontres (1755 en 1514 exactement), en plus d'ajouter 185 points en séries. Il a aussi remporté le Conn-Smythe et le Selke, en plus d'avoir mis la main sur le trophée Ted-Lindsay, remis au joueur par excellence par l'Association des joueurs.

Les statistiques de Toews sont un peu en-deçà de celles d'Yzerman - 506 points en 565 rencontres et 99 points en 111 matchs éliminatoires -, mais plusieurs observateurs prétendent qu'il est l'un des meilleurs patineurs de la planète en compagnie de Sidney Crosby actuellement.

Yzerman savait cela quand il a été le directeur général d'Équipe Canada en 2007, alors qu'il a sélectionné Toews, alors âgé de 19 ans et venant de compléter son séjour à l'Université du Dakota du Nord. Toews a récolté sept points et le Canada a gagné l'or des Mondiaux.

En complimentant Toews, Yzerman a rappelé qu'il n'est devenu qu'un centre efficace dans les deux phases de jeu que lorsque Scotty Bowman a poussé les Wings à être meilleurs défensivement. Toews n'a pas eu besoin de se le faire dire.

«Jonathan est comme cela depuis son premier jour dans le circuit. C'est un joueur complet.»

Toews est de nouveau finaliste au trophée Selke et pourrait bien être candidat pour un autre Conn-Smythe s'il mène les Hawks à leur troisième coupe en six ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer