La Finlande et la Russie entament leur préparation du bon pied

Aleksander Barkov... (Photo Alexander Nemenov, archives Agence France-Presse)

Agrandir

Aleksander Barkov

Photo Alexander Nemenov, archives Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Le défenseur Olli Maatta a fait vibrer les cordages en prolongation pour procurer une victoire de 3-2 à la Finlande contre la Suède lors de leur premier match préparatoire à la Coupe du monde de hockey, jeudi.

Dans l'autre match préparatoire à l'affiche, la Russie a pris la mesure de la République tchèque 4-3.

Maatta a décoché un tir des poignets vif qui a trompé la vigilance du gardien Jhonas Enroth, alors qu'il ne restait que 42 secondes à la période supplémentaire.

L'attaquant Aleksander Barkov avait ouvert la marque pour la Finlande en avantage numérique, alors qu'il restait 5:20 au deuxième engagement.

Loui Eriksson, qui évoluait sur un trio en compagnie de ses coéquipiers chez les Canucks de Vancouver Daniel et Henrik Sedin, n'a mis que 50 secondes pour ramener les deux équipes à la case départ.

La Suède a ensuite pris les devants 2-1 par l'entremise de Carl Soderberg à la mi-chemin du troisième tiers, mais le filet de Mikael Granlund, alors qu'il restait 4:59 au match, a provoqué la prolongation.

Les rivaux scandinaves s'affronteront de nouveau samedi dans un autre match préparatoire du tournoi, qui se mettra en branle le 17 septembre à Toronto.

Plekanec s'illustre dans une cause perdante

À Saint-Pétersbourg, l'attaquant Artemi Panarin a créé l'égalité 1-1 pour les Russes en fin de première période, après que le défenseur tchèque Michal Kempny eut ouvert la marque.

Les attaquants Vladimir Tarasenko et Nikita Kucherov ont ensuite noirci la feuille de pointage pour procurer les devants 3-1 à la Russie.

Le joueur de centre Martin Hanzal a cependant rétréci l'écart à un seul but en avantage numérique alors qu'il restait 6:48 à faire au match, mais Evgeny Dadonov a redonné un coussin de deux buts aux siens deux minutes plus tard.

Le capitaine tchèque, Tomas Plekanec, a porté la marque à 4-3 alors qu'il ne restait que 2:47 à écouler au cadran, mais ce fut trop peu, trop tard.

Les deux formations croiseront de nouveau le fer samedi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer