Match des anciens: un moment d'émotion pour Chris Nilan

Le trio d'anciens Bruins de Boston formé de Mark Recchi, Sergei Samsonov et... (Photo USA Today Sports)

Agrandir

Photo USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(FOXBOROUGH) Le trio d'anciens Bruins de Boston formé de Mark Recchi, Sergei Samsonov et Marco Sturm avait passé tout le match à étourdir les anciens Canadiens, mais ceux-ci étaient parvenus à transporter le match en tirs de barrage.

L'entraîneur Jacques Demers a alors eu l'élégance d'envoyer Chris Nilan sur la glace pour qu'il tente de déjouer le gardien Andrew Raycroft.

Très émotif, l'ancien dur-à-cuire du Tricolore a savouré le moment.

« Ma famille est ici et mes enfants et mes petits-enfants ne m'ont jamais vu jouer, a confié Nilan après le match avec son accent de Boston le plus prononcé. C'était gentil de la part de Jacques Demers de me donner cette opportunité à la fin. J'aurais juste voulu marquer... comme je le faisais à l'époque! »

On lui avait confectionné un chandail aux couleurs partagées du Canadien et des Bruins, mais il n'y a aucun doute dans son esprit que son coeur est à Montréal.

« J'adore Boston, a dit Nilan, c'est là d'où je viens et je m'ennuie de ma famille, mais Montréal c'est ma ville. »

En fin de compte, c'est Raymond Bourque qui a marqué le but décisif en tirs de barrage pour procurer une victoire de 5-4 aux anciennes gloires locales. Comme à l'époque où il était capitaine des Bruins, le célèbre défenseur a trouvé le moyen de causer des misères au Tricolore!

Après le match, Bourque s'est d'ailleurs remémoré avec plaisir les séries de 1988 au cours desquelles les Bruins avaient mis fin à une disette de 45 ans en ayant finalement raison du Canadien.

« Dans ce temps-là, je retournais encore à Montréal l'été, a raconté Bourque. J'étais arrivé chez les Bruins en 1979 et nous n'avions pas eu de succès contre le Canadien pendant plusieurs années. Je ne peux pas vous dire à quel point j'ai passé un bel été à Montréal en 1988! »

Dans la victoire, Mark Recchi s'est distingué avec deux buts et une mention d'aide. Recchi a eu beau enfiler le chandail du CH pendant cinq ans, ce n'était guère surprenant qu'il ait choisi de s'aligner avec les Bruins. Il a remporté la Coupe Stanley avec eux en 2011 en plus d'avoir nourri la rivalité à sa façon, cette année-là, en remettant en question la sévérité de la commotion cérébrale de Max Pacioretty à la suite du coup de Zdeno Chara.

Ça lui avait valu le sobriquet de « docteur Recchi ».

« Je respecte toutes les organisations dans la ligue et ce n'est pas différent avec le Canadien, a précisé Recchi. Montréal a été un endroit spécial où jouer. J'ai eu la chance de jouer dans l'ancien Forum avant de déménager au nouvel amphithéâtre et j'ai passé cinq belles années à Montréal où j'ai été extrêmement bien traité. J'ai tout le respect du monde pour le Canadien. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer