«Se fixer des objectifs à court terme et les atteindre»

Jarome Iginla... (Photo: Reuters)

Agrandir

Jarome Iginla

Photo: Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Gagnon
La Presse

Bien que son équipe occupait le 14e et avant-dernier rang de l'Association de l'Ouest avant de croiser le Canadien hier et que les chances des Flames de participer aux séries éliminatoires semblent bien minces, Jarome Iginla assure avoir toujours les Flames à coeur.

«Nous avons connu une mauvaise première moitié de saison. Après un début correct, tout s'est écroulé. Un gros défi se dresse devant nous, mais tout est encore possible. Je crois en cette équipe. Je crois en nos chances. Il faut simplement se fixer des objectifs à court terme et les atteindre», a dit le capitaine après l'entraînement matinal de son équipe hier.

Les récents changements apportés à la direction de l'équipe permettent à Iginla et à ses coéquipiers de garder espoir. Depuis la décision de Darryl Sutter de quitter ses fonctions de directeur général le 27 décembre dernier, les Flames ont remporté cinq victoires et subi seulement deux revers en temps réglementaire (5-2-0-2) en neuf parties.

Signe que l'attitude au sein de l'équipe a changé depuis l'entrée en scène de Jay Feaster à titre de directeur général, même le normalement très bourru Brent Sutter a salué les journalistes en quittant le Centre Bell sur le coup de midi.

«C'est à l'image de la nouvelle philosophie dont nous sommes témoins depuis le départ de Darryl Sutter», a indiqué un collègue de Calgary après le geste de politesse pour le moins inhabituel de la part de l'entraîneur-chef des Flames.

En plus de se montrer plus affable, Sutter insiste sur l'importance de faire une remontée au classement étape par étape.

«Le calendrier est divisé en sections de trois matchs et nous visons deux victoires dans chacune de ces tranches. Si nous y parvenons, nous afficherons 95 points à la fin du calendrier et nous serons en mesure d'accéder aux séries», a répété Iginla.

Iginla aime jouer avec Tanguay

Iginla dominait les marqueurs des Flames avec 18 buts et 40 points avant de croiser le Canadien hier. Huit points de plus qu'Alex Tanguay qui affichait 10 buts.

«J'adore jouer avec Alex. C'est un excellent passeur et un gars qui peut aussi marquer sa part de buts. Nous nous complétons très bien», a indiqué Iginla en parlant de son ailier gauche. Acquis des Canucks de Vancouver en début de saison, Brendon Morrison (5 buts, 21 points) sert de pivot à ce trio.

Du côté de Tanguay, l'ancien du Canadien souhaite que la deuxième saison soit plus favorable que la première. «Sur le plan personnel et sur le plan de l'équipe, nous jouons du meilleur hockey que les statistiques le démontrent. J'espère que la deuxième moitié permettra de mieux équilibrer les choses. Que la rondelle va entrer plus souvent et que l'équipe pourra gagner plus souvent», a indiqué Tanguay qui profite d'une deuxième chance à Calgary.

«Je suis content d'être ici. Après une année perdue à Tampa Bay où je ne jouais pas et où les choses ne sont vraiment pas allées comme je l'aurais voulu, la décision de revenir à Calgary allait de soi. J'espère y trouver un peu stabilité.

«En même temps, on ne sait pas ce que l'avenir réserve, a poursuivi Tanguay. Si nous sommes exclus de la course à la date limite des transactions (28 février), on peut s'attendre à ce que bien des changements soient apportés. Si je dois partir, je partirai», a ajouté l'attaquant québécois qui aurait aimé prolonger son séjour à Montréal il y a deux ans.

«Je croyais vraiment faire un plus long bout de chemin à Montréal, mais la direction en a décidé autrement.

«J'ai récolté 41 points en 50 matchs. À un moment donné, j'affichais un point par partie en moyenne. Je ne garde qu'un regret de mon passage à Montréal: celui d'être revenu au jeu trop vite après une blessure (épaule), ce qui fait que je n'ai pu me faire justice en séries éliminatoires. On a mis en doute ma toughness - capacité de faire face à la douleur -, mais j'étais vraiment blessé et le fait d'être revenu plus vite a eu comme effet que je me suis blessé deux fois», a conclu Tanguay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer