Une soirée de repos bénéfique pour Victor Mete

Victor Mete n'est pas à l'abri de séjours... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Victor Mete n'est pas à l'abri de séjours prolongés sur le banc des joueurs, surtout avec l'éventuel retour de Shea Weber, blessé, la rentrée imminente de David Schlemko et l'arrivée de Jakub Jerabek.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
BROSSARD, Qc

Victor Mete joue beaucoup moins que lors du premier mois du calendrier régulier et il s'est même retrouvé sur la passerelle des médias mercredi à Nashville. Malgré cela, il garde le sourire et semble vouloir tirer des leçons de chacune des étapes de son cheminement dans la Ligue nationale de hockey.

Mete en a donné l'exemple samedi, face aux Sabres de Buffalo, en livrant une solide prestation pendant les 11 minutes 20 secondes qu'il a passées sur la patinoire. Il n'a pas noirci la feuille de pointage, mais sa longue et précise passe transversale à Jonathan Drouin a mené au but d'Alex Galchenyuk à mi-chemin de la deuxième période.

L'entraîneur-chef Claude Julien a d'ailleurs loué son travail samedi et de nouveau dimanche, après la séance d'entraînement de l'équipe à Brossard. Au passage, Julien a affirmé que la soirée de repos avait bien aidé son jeune défenseur, ce que celui-ci a admis.

«En toute honnêteté, ç'a été une bonne chose. Ça m'a permis de voir combien de temps j'ai devant moi lorsque je suis en possession de la rondelle. Quand tu regardes un match d'en haut, ça semble tellement plus facile que lorsque tu es sur la glace. Et quand tu retournes sur la patinoire, tu deviens plus conscient du temps que tu as pour lever la tête et faire un jeu», a-t-il expliqué.

Il reste que Mete n'est pas à l'abri d'autres soirées auprès des journalistes ou de séjours prolongés sur le banc des joueurs, surtout avec l'éventuel retour de Shea Weber, blessé, la rentrée imminente de David Schlemko et l'arrivée de Jakub Jerabek.

À moins que le Canadien ne lui permette de vivre l'expérience du Championnat mondial junior pendant les Fêtes à Buffalo. Le camp de sélection est prévu du 12 au 15 décembre.

«On ne m'a rien dit à ce sujet. Si je peux rester ici, j'aimerais rester ici. Mais si on me demande d'aller au Championnat junior, j'irai. Ma préférence serait de rester ici et continuer de grandir en tant que joueur ici», a avoué Mete.

Si jamais Mete doit convaincre Claude Julien et Marc Bergevin qu'il est préférable qu'il demeure à Montréal pour son développement, il pourrait toujours se tourner vers Jordie Benn pour lui servir d'allié.

Benn ne néglige pas le fait que le Championnat mondial junior est un événement de prestige qui peut s'avérer un moment enrichissant dans la carrière d'un jeune hockeyeur. Toutefois, il considère que Mete continue de bien se tirer d'affaires à Montréal et qu'il n'y a pas meilleur bagage d'expérience à acquérir que d'évoluer dans la LNH.

«Le «kid» a prouvé qu'il est capable de jouer dans cette ligue. Je ne sais pas ce que les autres pensent, mais personnellement, je ne vois pas de raison pourquoi il retournerait (au niveau junior). C'est vrai que tout le monde au Canada regarde le Championnat mondial junior, et que ce serait une belle expérience pour lui. Mais il est déjà ici et il joue très bien. Quand je le vois et que je me compare à lui au même âge, je me demande comment il arrive à faire tout ce qu'il fait à l'âge de 19 ans. Il a un talent bien spécial, et il est déjà dans la LNH.»

Weber absent, Schlemko incertain

Le défenseur Shea Weber n'a pas participé à la séance d'entraînement du Canadien.

Julien a précisé qu'il était déjà prévu que Weber se soumette à une journée de traitements et affirmé qu'il n'y avait eu aucun recul dans le processus de guérison de sa blessure au bas du corps.

Weber avait pris part à l'entraînement de l'équipe samedi, mais n'a pas affronté les Sabres de Buffalo que le Tricolore a vaincus 3-0.

Le vétéran défenseur a raté quatre rencontres en novembre, dont les trois dernières, et son cas sera réévalué lundi, à quelques heures de la visite des Blue Jackets de Columbus.

De son côté, David Schlemko était de retour avec le Canadien après avoir disputé deux matchs en moins de 24 heures avec le Rocket de Laval, à des fins de remise en forme.

Il sent qu'il s'approche de la date de son premier match dans l'uniforme du Canadien, qui pourrait être lundi, mais il n'en a pas la certitude.

«Ç'a été correct et ça s'améliorait graduellement, a décrit Schlemko au sujet de son rendement vendredi et samedi. Le synchronisme faisait un peu défaut lors du premier match. Je me suis senti mieux à partir du moment où j'ai commencé à retrouver un peu de force dans mes jambes.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer