• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Carey Price en attente, Nicolas Deslauriers en uniforme 

Carey Price en attente, Nicolas Deslauriers en uniforme

Carey Price n'a pas joué depuis le 2 novembre... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Carey Price n'a pas joué depuis le 2 novembre au Minnesota.

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Carey Price souhaitait prendre une pause de deux jours dans sa rééducation, mais ce sera plus long.

Le gardien avait dit mardi prendre une pause de deux jours (soit hier et mardi), mais n'a pas patiné ce matin à Brossard.

«Indéterminé, a répondu Claude Julien, quand on lui a demandé une mise à jour sur son gardien vedette. S'il patinait aujourd'hui, il l'aurait déjà fait.»

Price n'a pas joué depuis le 2 novembre au Minnesota. Il aurait subi une blessure au bas du corps pendant l'échauffement en vue de cette rencontre, mais y avait tout de même participé, accordant cinq buts sur 26 tirs.

Il a repris l'entraînement en solitaire depuis, mais a maintenant été tenu à l'écart de la patinoire au cours des trois derniers jours.

Nicolas Deslauriers... (Photo Bernard Brault, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Nicolas Deslauriers

Photo Bernard Brault, La Presse

La rentrée de Deslauriers

Charlie Lindgren défendra donc le filet du Tricolore ce soir contre les pauvres Coyotes de l'Arizona. Mais c'est surtout le quatrième trio du CH qui retiendra l'attention.

On y retrouvera en effet le Québécois Nicolas Deslauriers, rappelé hier, qui disputera donc son premier match dans l'uniforme bleu-blanc-rouge. Le Canadien a acquis le colosse des Sabres de Buffalo le mois dernier, mais il attendait toujours sa chance de revenir dans la LNH. Les 14 matchs disputés par Deslauriers avec le Rocket de Laval étaient ses premiers dans la Ligue américaine depuis la saison 2013-2014. Il totalise 211 matchs dans la LNH.

«Ce sont des choses que je ne contrôle pas. J'allais à Laval pour travailler, j'ai été rappelé hier et je suis content, a expliqué l'athlète natif de LaSalle. En bas, je jouais super bien, et je ne me compliquerai pas la vie ce soir non plus. Je vais jouer comme je le faisais en bas et de bonnes choses vont se passer.»

Deslauriers totalisait seulement cinq points en 14 matchs à Laval, et 30 en 211 matchs dans la grande ligue. En fait, la statistique la plus frappante dans son cas est celle des mises en échec: il a terminé au premier rang chez les Sabres lors des saisons 2014-2015 et 2015-2016.

Mais Claude Julien assure que Deslauriers est un joueur plus complet.

«C'est bien qu'il finisse ses mises en échec et qu'il apporte de l'énergie, mais il lit bien le jeu et se positionne bien, a souligné l'entraîneur-chef. À Buffalo, ce qu'on voyait de lui, c'est comme s'ils lui demandaient de se promener pour frapper tout ce qui bougeait. Mais je vois un joueur qui a bien plus que ça à donner.»

Selon ce qu'on a observé ce matin, il devrait former un trio en compagnie de Jacob De La Rose et Byron Froese. Les éléments en place laissent croire que ce quatrième trio n'a pas le profil type d'une unité capable de générer un brin d'attaque. C'est plutôt un des plus «gros» quatrièmes trios vus cette saison à Montréal, avec trois joueurs de plus de 200 lb et mesurant 6 pi 1 ou plus.

C'est ce qui a mené Julien à parler de l'identité qu'il souhaite donner à son quatrième trio, une identité que l'on cherche toujours cette saison. Cette identité va visiblement varier d'un match à l'autre.

«Tu dois y aller avec ce que tu as à ta disposition. Je veux un quatrième trio qui a une identité. Ce soir, on a des gars qui ont de la hargne, donc je veux les voir travailler fort, créer de l'énergie. Froese est intelligent et peut jouer physiquement. De La Rose est costaud et peut patiner.

«Certains soirs, tu as des gars avec du talent et tu peux avoir un quatrième trio qui a du talent. L'an passé, on avait des gars colosses, qui nous donnaient une identité d'équipe plus grosse. Ce que tu souhaites et ce que tu as, ce sont parfois deux choses différentes.»

Pacioretty et Mitchell de retour

Max Pacioretty et Torrey Mitchell étaient de retour avec leurs coéquipiers à l'entraînement ce matin à Brossard. Le seul absent était donc Artturi Lehkonen (bas du corps).

Pacioretty a raté l'entraînement d'hier parce qu'il subissait des traitements, tandis que Mitchell a fait l'impasse sur le match de mardi en raison d'un virus. Il semble toutefois que Mitchell sautera son tour ce soir, puisqu'il a fait des exercices supplémentaires avec Brandon Davidson et le gardien Antti Niemi après l'entraînement.

---

La formation probable du Canadien

Galchenyuk-Drouin-Byron

Pacioretty-Danault-Shaw

Hudon-Plekanec-Gallagher

Deslauriers-De La Rose-Froese

Benn-Weber

Alzner-Petry

Mete-Morrow




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer