• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Visite de la Maison-Blanche: pas un geste politique, selon Mike Sullivan 

Visite de la Maison-Blanche: pas un geste politique, selon Mike Sullivan

L'entraîneur-chef des Penguins de Pittsburgh, Mike Sullivan.... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

L'entraîneur-chef des Penguins de Pittsburgh, Mike Sullivan.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Will Graves
Associated Press
Pittsburgh

L'entraîneur des Penguins de Pittsburgh, Mike Sullivan, insiste pour dire que la décision de l'équipe d'aller visiter la Maison-blanche ne signifie pas que le club s'amène au confluent du sport et de la politique, une intersection de plus en plus périlleuse.

Sullivan a défendu la décision de l'organisation, mercredi, soulignant qu'on ne doit pas y voir un appui au président Donald Trump, qui a nourri la polémique avec ses propos sur les joueurs de la NFL posant des gestes de protestation pendant l'hymne américain.

«Je pense qu'il semble avoir une perception de l'extérieur qu'en acceptant l'invitation, nous avons pris position dans le dossier. Or, c'est plutôt le contraire, a mentionné Sullivan. Nous n'avons pris aucune position. Cette perception est erronée.»

Champions en titre de la coupe Stanley, les Penguins ont fait savoir dimanche, par communiqué, qu'ils vont assister à une cérémonie à la Maison-blanche, une tradition de longue date pour les équipes championnes.

Le capitaine des Penguins Sidney Crosby, un Canadien, a confié dimanche qu'il soutenait le choix de l'équipe, disant «tout le monde a le droit d'y aller ou pas. Mais nous avons été invités, et nous avons accepté. Je ne pense pas qu'il y ait une autre interprétation à chercher.»

Sullivan a défendu Crosby en rapport à ce que l'entraîneur voit comme de la pression pour passer un message politique, Crosby étant parmi les plus populaires des hockeyeurs.

«Que des gens semblent penser que Sid doive porter ce fardeau est injuste, a dit Sullivan. Tout ce qu'il fait, c'est se présenter à la patinoire, aider les Penguins à remporter des championnats et être une bonne personne à chaque jour. C'est comme ça que nous voyons les choses. Cela dit, nous respectons ceux qui choisissent de s'exprimer différemment. J'aimerais que nous obtenions le même respect en retour, et que ce soit la même chose pour notre capitaine.»

Sullivan a fait savoir que ni lui ni ses joueurs ne commenteraient davantage la visite à la Maison-blanche. Les Penguins vont débuter la saison régulière de la LNH mercredi prochain à domicile, contre St. Louis.

«Nous voulons jouer au hockey, a dit Sullivan. C'est ce que nous voulons, c'est ce que nous aimons profondément. À partir d'ici, nous allons répondre aux questions sur le hockey. Ce que nous devons avoir à l'esprit, c'est notre préparation en vue de notre premier match de la saison.»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer