• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Geoff Molson retire son tweet au sujet de Donald Trump 

Geoff Molson retire son tweet au sujet de Donald Trump

Geoff Molson... (Photo Robert Skinner, Archives La Presse)

Agrandir

Geoff Molson

Photo Robert Skinner, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le propriétaire, président et chef de la direction du Canadien, Geoff Molson, a supprimé son tweet publié la veille au sujet du président des États-Unis, Donald Trump.

Le tweet de Geoff Molson... (Capture d'écran de Twitter) - image 1.0

Agrandir

Le tweet de Geoff Molson

Capture d'écran de Twitter

Publié en milieu de soirée hier, le message de M. Molson n'était plus en ligne ce matin.

Interrogé à ce sujet, le vice-président principal, communications, du Canadien, Donald Beauchamp, n'a pas voulu commenter l'affaire. «Geoff l'a effacé et on passe à autre chose», a-t-il simplement dit.

Le tweet avait bel et bien été envoyé par M. Molson lui-même et son compte n'a pas été piraté, assure-t-on.

Relayant une vidéo d'une déclaration du président de la Chambre des représentants, Paul Ryan, M. Molson a ajouté le commentaire suivant (en anglais): «#trumpreform pourrait-il changer l'ordre des priorités?»

Dans la vidéo relayée par M. Molson, Paul Ryan parle de la réforme fiscale comme du prochain grand chantier des élus, maintenant que le vote sur la réforme de la couverture médicale (abrogation de l'Obamacare) n'aura pas lieu.

À la base, le mot-clic #trumpreform est plutôt inusité, son utilisation précédente datant du 6 septembre. Cela dit, dans les quelques cas où il est employé, les usagers s'en servent généralement pour critiquer le 45e président des États-Unis.

Les propos de M. Molson étonnent évidemment parce que les autres propriétaires d'équipes n'ont pas emboité le pas à ceux de la NFL et de la NBA qui se sont opposés au discours de M. Trump. Ils étonnent aussi parce que le partenaire d'affaires de la famille Molson, Peter Coors, a ouvertement appuyé M. Trump en juin 2016. 

Chez le Canadien, on a été plutôt avare de commentaires depuis les propos controversés de M. Trump contre les joueurs de football qui posent un genou au sol pendant l'hymne national, en guise de protestation. L'entraîneur-chef du Tricolore, Claude Julien, avait refusé de se mouiller quand il avait été interrogé lundi, répondant qu'il souhaitait se concentrer sur le hockey.

La tempête a commencé samedi, quand M. Trump a annoncé sur Twitter que les Warriors de Golden State, champions de la NBA, n'étaient plus invités à la Maison-Blanche. S'en est suivie une panoplie de réactions, dont un tweet de la supervedette LeBron James, qui s'inscrit parmi les tweets les plus relayés et «aimés» de la brève histoire de Twitter.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Une autre chance pour Victor Mete

    Hockey

    Une autre chance pour Victor Mete

    La brigade défensive du Canadien était déjà la source de plusieurs questions avant le début du camp, Victor Mete en a ajouté d'autres. »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer