• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Ales Hemsky est content de se retrouver avec Jonathan Drouin et Max Pacioretty 

Ales Hemsky est content de se retrouver avec Jonathan Drouin et Max Pacioretty

Ales Hemsky... (Photo Jerome Miron, archives USA TODAY Sports)

Agrandir

Ales Hemsky

Photo Jerome Miron, archives USA TODAY Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne
BROSSARD, Qc

L'entraîneur Claude Julien a rappelé avec insistance, ces deux derniers jours, qu'il ne faut pas accorder une trop grande importance aux trios et aux paires de défenseurs qu'il a formés jusqu'à maintenant à l'entraînement. Mais pour un joueur qui a besoin de gagner en confiance, de telles décisions peuvent représenter beaucoup.

C'est un peu ce qu'a laissé sous-entendre l'attaquant Ales Hemsky.

Embauché deux jours après l'ouverture du marché des joueurs autonomes cet été, Hemsky tente de profiter du contrat d'un an que lui a consenti le directeur général Marc Bergevin pour redonner un second souffle à une carrière ralentie par les blessures la saison dernière.

Avec les Stars de Dallas, l'ancien porte-couleurs des Olympiques de Hull n'a disputé que 15 matchs, dont 14 au mois de mars, à cause d'une sérieuse blessure à une hanche. Il a tout de même trouvé le moyen de récolter quatre buts et trois mentions d'aide.

«Je suis revenu au jeu après une absence de quatre mois et je me sentais en pleine forme, a-t-il raconté. Je voulais voir comment mes hanches réagissaient et je me sentais en confiance.»

Ancien choix de première ronde des Oilers d'Edmonton en 2001, le Tchèque de 34 ans a passé les deux premières journées du camp à la droite de Max Pacioretty et du centre Jonathan Drouin. C'est une expérience qui ne lui a pas déplu.

«C'est toujours plaisant de repartir à zéro avec une nouvelle équipe, avec de nouvelles personnes et dans une nouvelle ville. Et de jouer avec ces deux joueurs, ça aide la confiance. Ils sont tous deux de grands joueurs.»

De son côté, Julien veut donner tout le temps à Hemsky, justement, de se familiariser avec ce nouvel environnement.

«Encore une fois, je ne veux pas que vous fassiez de grosses histoires avec les trios, a-t-il avisé d'entrée de jeu. Il n'est pas là parce qu'on veut nécessairement l'avoir à cette position. On va le regarder à cette position. Ce que je veux voir d'Ales, c'est ce qu'il peut nous apporter.

«Il est un bon fabricant de jeu, il patine bien, il voit bien le jeu. Son niveau d'habiletés est très élevé. Il s'agit d'un autre nouveau joueur qui arrive avec une nouvelle équipe. Il y a une adaptation à faire, on va lui donner le temps et, avant le début de la saison, on devrait avoir une bonne idée de l'endroit où il pourrait jouer et dans quel rôle.»

Devant les médias, Hemsky a plusieurs fois parlé de l'importance de jouer de façon responsable, un aspect qu'il a réussi à améliorer avec Lindy Ruff, l'ancien entraîneur-chef des Stars.

«Quand on parle de responsable, on fait souvent allusion au jeu défensif, a fait remarquer Julien. Je veux qu'il soit responsable à l'attaque aussi. Je veux le voir produire, que ce soit en marquant des buts ou en obtenant des mentions d'aide. Être responsable, ça peut vouloir dire que l'entraîneur te fait confiance en fin de match pour protéger une avance, mais aussi pour marquer un but en fin de partie.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer