François Allaire prend sa retraite

François Allaire a passé 32 ans dans la... (Photo Marco Campanozzi, Archives La Presse)

Agrandir

François Allaire a passé 32 ans dans la LNH comme entraîneur des gardiens.

Photo Marco Campanozzi, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En mai, François Allaire a confié à La Presse qu'il était en réflexion, disant s'interroger sur son avenir dans le monde du hockey. Sa décision est maintenant arrêtée: après mûre réflexion, ce sera la retraite.

Allaire, qui était l'entraîneur des gardiens chez l'Avalanche du Colorado la saison dernière, a donc choisi de se retirer, au terme d'une longue carrière de 32 ans dans la Ligue nationale.

«C'est quelque chose qui me trottait dans la tête depuis un an, a expliqué Allaire à La Presse en entrevue téléphonique. Quand j'ai dit oui à l'Avalanche pour aller au Colorado, c'était surtout pour travailler avec Patrick [Roy], qui était l'entraîneur de l'équipe à ce moment-là. Mais quand Patrick a quitté l'été dernier, ça a changé les choses. Je sentais qu'on allait être capables de faire quelque chose de bien lui et moi, mais quand il est parti, je me suis mis à penser à ce que j'allais vouloir faire par la suite.»

Allaire affirme n'avoir reçu aucune autre offre de la part d'équipes de la LNH depuis la fin de la dernière saison. «En même temps, je n'ai pas tenté non plus de faire des appels ou d'approcher des gens... je me donnais l'été pour penser à tout ça, et là, je vois que je suis prêt à passer à autre chose.»

L'homme de 62 ans quitte donc le monde du hockey avec le sentiment d'avoir contribué à faire évoluer la position de gardien de but. Avant son arrivée chez le Canadien de Montréal au milieu des années 80, le poste d'entraîneur des gardiens n'existait pour ainsi dire pas dans le monde du hockey professionnel. 

François Allaire a commencé à bâtir sa renommée au moment où son premier élève, Patrick Roy, a mené le Canadien à une Coupe Stanley à l'âge de 20 ans, au printemps 1986.

«Je suis fier d'avoir pu durer 32 années dans ce milieu, a-t-il ajouté, mais je suis aussi fier du fait que la position d'entraîneur des gardiens soit devenue une position importante. Aujourd'hui, toutes les équipes ont un entraîneur des gardiens, à tous les niveaux.

«Mais quand je suis arrivé avec les Canadiens de Sherbrooke dans la Ligue américaine en 1984-1985, ça n'existait à peu près pas; en tout cas, il n'y avait personne qui allait sur la glace avec les gardiens pour travailler sur les aspects techniques. Pour moi, c'est une grande fierté de voir ce que c'est devenu, de voir à quel point le style des gardiens s'est amélioré au fil du temps.»

Et maintenant, François Allaire jure que le monde de la LNH, c'est terminé pour lui.

«Je vais peut-être faire des présentations, superviser le travail des entraîneurs des gardiens au hockey mineur, a-t-il expliqué. Mais sans plus. Je veux passer plus de temps à la maison.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer