• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Les joueurs de la Ligue américaine pourront participer aux prochains JO 

Les joueurs de la Ligue américaine pourront participer aux prochains JO

Le président du Canadien et du Rocket de... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le président du Canadien et du Rocket de Laval de la Ligue américaine, Geoff Molson.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
Associated Press

Les joueurs de la Ligue américaine de hockey (LAH) seront admissibles aux Jeux olympiques d'hiver en 2018.

Le président et directeur général de la ligue, David Andrews, a annoncé par le biais de son porte-parole, mercredi, que les équipes ont été informées qu'elles pouvaient prêter leurs joueurs détenant un contrat dans la LAH aux équipes nationales en vue du prochain tournoi olympique qui aura lieu à Pyeongchang.

La ligue a envoyé une note aux 30 équipes dans laquelle elle indiquait que les joueurs pouvaient être mis disponibles seulement pour la période du 5 au 26 février.

Le tournoi olympique de hockey masculin se déroulera du 9 au 25 février prochain. Tout comme la LNH, qui ne permettra pas à ses joueurs de prendre part à l'événement, et ce pour la première fois depuis 1994, la LAH ne possède pas de pause à l'horaire durant les Jeux olympiques.

La décision de la LAH n'affecte pas les joueurs qui possèdent un contrat à deux volets dans la LNH. Aucune décision finale n'a été prise quant à ceux-ci.

Lorsque la LNH a annoncé en avril qu'elle n'enverrait pas ses joueurs en Corée du Sud, après avoir participé à cinq Jeux olympiques de suite, Andrews avait mentionné que la LAH était prête à recevoir des demandes pour des hockeyeurs du Canada, des États-Unis et d'autres fédérations nationales.

«Je suppose que nous perdrons un bon nombre de joueurs, avait affirmé Andrews en avril. Pas seulement aux mains du Canada et des États-Unis, mais d'autres pays également. Nous sommes habitués à ce genre de chose. Toutes les équipes doivent composer avec des rappels de la LNH pour deux ou trois joueurs, alors ça ne changera pas vraiment notre niveau de compétition ou tout autre aspect.»

Les États-Unis et le Canada s'attendent à devoir compter sur des joueurs dispersés dans les ligues professionnelles en Europe, les universités et les circuits de hockey junior majeur, pour pallier à l'absence des joueurs de la LNH.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer