Canadien: Joni Ikonen marque des points

Le Finlandais Joni Ikonen (76) a fait tourner les... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Le Finlandais Joni Ikonen (76) a fait tourner les têtes à son premier camp de développement avec le Canadien.

Photo André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Canadien a connu un joli succès avec Artturi Lehkonen, un Finlandais repêché au deuxième tour, et qui s'est développé à Frolunda, en Suède, avant de traverser en Amérique du Nord. Et si l'histoire se répétait?

Nous sommes encore à des années de connaître la réponse, mais en attendant, Joni Ikonen part du bon pied. À son tout premier camp de développement avec le Tricolore, Ikonen a fait tourner les têtes.

L'athlète de 18 ans, repêché au 58e rang il y a deux semaines, s'est mis en valeur par la méthode la plus simple: en étant constamment autour de la rondelle. Il a aussi fait preuve de beaux instincts offensifs et a travaillé avec l'acharnement typique des Finlandais.

«C'est un fier compétiteur, a estimé Martin Lapointe, hier midi. On a vu son niveau de jeu, sa vision, il dégaine avec vitesse. Il a un bon son sens du jeu, c'est un bon patineur qui fait de bonnes passes, qui ne craint pas d'aller au filet, qui gagne ses batailles pour l'obtention de la rondelle. Il nous a démontré qu'il sera un joueur de hockey, s'il peut suivre les traces d'Artturi Lehkonen.»

Comme Ikonen poursuivra son apprentissage en Europe la saison prochaine, il ne devrait pas participer au camp d'entraînement de septembre. C'était donc sa seule chance de la saison de se faire voir en personne, devant l'état-major du CH.

«Je voulais vraiment laisser une bonne impression, a dit le timide attaquant. C'était ma première fois ici. Je voulais montrer de quoi j'étais capable. Il y a de bons joueurs ici. Ça m'a fait du bien de voir que je pouvais jouer avec eux.»

En Suède ou en Finlande?

Reste maintenant à savoir où il jouera cette saison. En 2016-2017, il a disputé 10 matchs en Ligue élite suédoise, où il n'a pas obtenu de points. Il souhaite maintenant assumer un rôle plus important.

«Je veux jouer dans une ligue sénior, et jouer un gros rôle, pas de troisième ou de quatrième trio. Je veux jouer de nombreuses minutes et faire pencher la balance.»

Il lui reste une année de contrat à Frolunda, mais pourra-t-il avoir un tel impact dans un club aussi prestigieux? C'est visiblement la question qu'il se pose, et c'est pourquoi il jongle avec l'idée de rentrer à la maison et d'écouler la saison 2017-2018 en ligue finlandaise.

«J'ai vraiment aimé la Suède. J'ai tellement appris. Il faudra voir ce qui est bon pour moi. Mon but est de jouer à Montréal un jour, il faut voir comment on va y arriver.»

Chez le Canadien, le succès de Lehkonen fait en sorte que l'équipe a pleinement confiance en ses joueurs qui demeurent en Europe pour leur développement.

«Ça ne me dérange pas qu'il reste en Europe, parce qu'il joue déjà contre des adultes, explique Lapointe. Pour son développement, ce sera super bon, comme Artturi l'a fait. Tu joues moins de matchs, donc tu as plus de temps pour t'entraîner dans le gym. Il se fait de l'excellent travail de développement en Europe.»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer