• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Les Predators se voient comme des aspirants à la coupe Stanley 

Les Predators se voient comme des aspirants à la coupe Stanley

Les partisans des Predators ont pris d'assaut le... (Associated Press)

Agrandir

Les partisans des Predators ont pris d'assaut le centre-ville de Nashville pendant le match No. 6, dimanche.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Teresa M. Walker
Associated Press
Nashville

Ceux qui ne voyaient en Nashville qu'un marché hors des sentiers battus pour le hockey ont vu leur opinion ébranlée par les dizaines de milliers de partisans dans les rues, en finale de la coupe Stanley.

Une atmosphère de fête que d'autres clubs ou même d'autres sports voudront émuler, croit le directeur général des Predators, David Poile.

Pour l'organisation du Tennessee, il y a un nouveau point de mire : remporter la coupe Stanley.

«Nous pouvons nous considérer comme des aspirants à la coupe, mentionne Poile. Dans mon esprit, notre organisation n'a rien à envier à qui que ce soit.»

Les Preds entamaient les séries avec le dossier le moins reluisant de toutes les équipes du bal printanier: 41-29-12, pour 94 points. Ils ont néanmoins atteint la ronde ultime, où les Penguins de Pittsburgh ont eu le dessus en six matches.

La formation est jeune avec essentiellement Pekka Rinne, 34 ans, et Mike Fisher, 37 ans, comme éléments les plus âgés.

P.K. Subban est le plus vieux des quatre principaux défenseurs, et il n'a que 28 ans.

Le premier trio? Deux athlètes de 24 ans, Ryan Johansen et Viktor Arvidsson, ainsi qu'un joueur de 22 ans, Filip Forsberg.

«Nous allons faire tout ce qui est possible pour nous placer en aussi bonne position l'an prochain», a dit Poile.

Colton Sissons réagit en voyant l'arbitre refuser son... (REUTERS) - image 2.0

Agrandir

Colton Sissons réagit en voyant l'arbitre refuser son but.

REUTERS

Poile a réitéré sa frustration quant au fait que le but de Colton Sissons a été refusé car l'arbitre a été trop hâtif à faire entendre son sifflet.

Il est déçu que le système ne permettait pas d'accorder le filet et à l'avenir, il compte tout faire pour que la LNH améliorer sa façon de gérer de telles choses.

«Nous devons instaurer un système où c'est toujours la bonne décision qui est prise, a dit Poile. Tout le monde sait que le but était bon, mais il n'y avait pas de procédure permettant de le valider.»

Fisher, parmi cinq joueurs autonomes sans compensation, sera courtisé pour rester, bien que les discussions n'ont pas encore débuté. Le centre a déjà dit que sa foi, sa famille et le hockey dictent ses décisions, dans cet ordre.

Johansen, Arvidsson et Austin Watson sont en route vers l'autonomie avec compensation. Les deux premiers ont dominé l'équipe avec 61 points en saison régulière.

James Neal, auteur de six buts en séries, s'est fracturé la main en lever de rideau de la finale de l'Ouest. Il a continué de jouer mais après cela, il ne faisait plus de tirs lors des entraînements.

On devra étudier davantage le cas du défenseur Ryan Ellis, qui a pris part au dernier match en dépit d'une blessure. Poile a dit qu'il devrait y avoir une mise à jour la semaine prochaine.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer