• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Sidney Crosby fait parler de lui pour les mauvaises raisons 

Sidney Crosby fait parler de lui pour les mauvaises raisons

Sidney Crosby mène la vie dure à P.K.... (photo Gene J. Puskar, AP)

Agrandir

Sidney Crosby mène la vie dure à P.K. Subban.

photo Gene J. Puskar, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonas Siegel
La Presse Canadienne
Pittsburgh

Sidney Crosby a livré tout un spectacle lors du cinquième match de la finale de la Coupe Stanley, mais des gestes qui ne cadrent pas avec son comportement habituel sont venus mettre de l'ombre à sa soirée de jeudi.

Grâce à une récolte de trois mentions d'aide dans la victoire de 6-0 contre les Predators de Nashville jeudi, Crosby a permis aux Penguins de faire un pas de plus vers une autre conquête du précieux trophée.

Toutefois, les questions des journalistes après le gain portaient plus sur son bref match de lutte avec le défenseur P.K. Subban et sur la bouteille d'eau qui a soudainement quitté sa main gauche pour aboutir sur la glace au moment où le capitaine des Penguins se trouvait au banc des joueurs.

Le centre de 29 ans des Penguins s'est chamaillé avec Subban vers la fin de la première période. Selon Crosby, l'ancien défenseur du Canadien a perdu son bâton et a «effectué une manoeuvre que l'on voit en UFC» sur son pied, tout en le retenant sur la patinoire.

«Je ne sais pas ce qu'il essayait de faire, a déclaré Crosby. Je tentais de sortir de là.»

Pour ce faire, toutefois, Crosby a poussé la tête de Subban vers la glace à quelques reprises avec son gant droit. Les deux joueurs se sont ensuite relevés et ont écopé des pénalités mineures doubles pour avoir retenu.

Après le match, Subban s'est fait demander si Crosby aurait mérité d'être puni plus sévèrement.

«Je ne suis pas un arbitre. Je ne vais pas juger ce qui dépasse la limite, et ce qui ne la dépasse pas», a-t-il répondu.

Pour leur part, les amateurs n'ont pas hésité à donner leur opinion, alors que la dispute entre Subban et Crosby se voulait le sujet de l'heure sur les réseaux sociaux vendredi matin.

À sa première présence sur la patinoire après sa pénalité, Crosby a préparé le quatrième but des Penguins et mérité sa deuxième mention d'aide de la soirée, sur le filet de Conor Sheary.

Il avait amorcé sa soirée en forçant les Predators à écoper une punition mineure, durant laquelle les Penguins avaient pris les devants 1-0 grâce au but du défenseur Justin Schultz.

Crosby a complété sa productive soirée de travail en recueillant une mention d'aide sur le but de Phil Kessel, son premier depuis le début de la finale.

Peu de temps auparavant, Crosby a de nouveau attiré l'attention lorsqu'une bouteille d'eau qu'il tenait dans sa main a abouti sur la surface de jeu. Il a dit qu'il s'agissait d'un accident.

«J'ai fait un geste et elle est partie de main, a expliqué Crosby. Je n'ai pas essayé de la lancer. Je sais qu'elle s'est retrouvée sur la patinoire, mais je ne commencerai pas à tirer des bouteilles d'eau. Je ne l'ai jamais fait.»

Sans le certifier, Crosby croit qu'il réagissait à un jeu qui, selon lui, aurait mérité qu'une punition soit appelée. Il dit avoir été surpris lorsque la bouteille s'est retrouvée sur la glace et a ensuite présenté ses excuses au juge de lignes Brian Murphy.

«De toute façon, je possède un bras plus puissant que ça», a lancé Crosby.

Plus important encore, la victoire permet aux Penguins d'espérer devenir la première équipe en 19 ans à défendre avec succès une conquête de la coupe Stanley, soit depuis les Red Wings de Detroit en 1997 et 1998.

Par ailleurs, Crosby a surpassé Mario Lemieux avec le 20e point de sa carrière en finale, à son 24e match. Lemieux a amassé 19 points en seulement neuf rencontres en finale.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer