Subban dérange les Penguins, selon Guy Lafleur

Guy Lafleur a qualifié de « mémérage, d'enfantillage » les... (PHOTO Keith Srakocic, ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Guy Lafleur a qualifié de « mémérage, d'enfantillage » les fameux commentaires de P.K. Subban, selon qui Sidney Crosby lui aurait lancé qu'il avait mauvaise haleine, et a fait remarquer que ce sont des choses qu'on ne voyait pas à son époque.

PHOTO Keith Srakocic, ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne

L'effet P.K. Subban continue de se faire sentir à Montréal et même le légendaire Guy Lafleur n'y est pas indifférent, au point de penser que l'ancien défenseur du Canadien est devenu un élément qui distrait les joueurs des Penguins de Pittsburgh.

Lors d'une mêlée de presse après la présentation des Prix d'excellence qui portent son nom, lundi au Centre Bell, Lafleur a déclaré que Subban tentait de jouer dans la tête de ses adversaires et que « ça semblait marcher jusqu'à maintenant », a-t-il même ajouté en riant.

Interrogé sur les fameux commentaires de Subban, selon qui Sidney Crosby lui aurait lancé qu'il avait mauvaise haleine, Lafleur a qualifié le tout de « mémérage, d'enfantillage » et fait remarquer que ce sont des choses qu'on ne voyait pas à son époque, durant les années 70.

Par ailleurs, Lafleur est d'avis que Subban se trouve dans un environnement qui lui va bien et que la fameuse transaction du 29 juin avait été bonne pour lui, pour les Predators de Nashville, mais aussi pour le Canadien, qui a mis la main sur Shea Weber.

Lafleur n'hésite d'ailleurs pas à dire que les Predators auraient connu autant de succès cette saison avec Weber.

Interrogé sur le Canadien et la dernière saison, Lafleur a émis l'opinion que les pivots de la formation n'avaient pas marqué suffisamment de buts pendant les séries éliminatoires et qu'il s'agissait de l'une des raisons expliquant son élimination hâtive.

Comme c'est maintenant devenu une coutume depuis 1985, l'ancienne gloire du Tricolore a présenté les Prix d'excellence et le Mérite Guy-Lafleur à des étudiants s'étant mis en évidence tant sur les plans sportifs qu'académiques.

Les lauréats pour 2016-2017 sont Nathan Chiarlitti (hockey universitaire, Redmen de l'Université McGill), Antoine Samuel (hockey junior, Drakkar de Baie-Comeau) et Philippe Forcier (hockey collégial, Dragons du Collège Laflèche).

Le CH de 1976-1977 demeure la plus grande équipe

La Ligue nationale de hockey (LNH) peut toujours solliciter l'opinion des amateurs de hockey via l'internet afin de déterminer quelle est la plus grande équipe de l'histoire du circuit, il n'y a aucun doute dans l'esprit de Guy Lafleur à quelle formation pareil honneur revient.

Exactement 40 ans plus tard, l'ancien grand ailier droit du Canadien de Montréal demeure persuadé que l'édition 1976-77 du Tricolore représente la plus grande formation jamais assemblée dans les 100 ans d'existence de la LNH.

Lafleur a émis cette opinion lorsque questionné, lundi, au sujet d'un sondage mené auprès du public et qui place cette équipe au troisième rang, malgré un dossier de 60 gains, huit revers et 12 matchs nuls et une récolte de 132 points. Les huit défaites et les 132 points sont des marques inégalées à ce jour dans la LNH.

Le sondage a été lancé en avril auprès des amateurs, à qui on demandait de choisir une équipe gagnante lors d'une confrontation imaginaire entre deux formations ayant gagné la Coupe Stanley entre 1917 et 2017.

Les résultats sont publiés graduellement pendant la finale et lundi, il ne restait qu'à connaître l'identité de l'équipe classée au premier rang. La deuxième place est allée aux Penguins de Pittsburgh de 1991-92 (39-32-9, 87 points), tandis que l'édition du Canadien de 1977-78 (59-10-11, 129 points) a pris le huitième rang.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Nick Bonino demeure un cas incertain

    Hockey

    Nick Bonino demeure un cas incertain

    Dimanche, Nick Bonino participait à l'entraînement des Penguins de Pittsburgh et ce matin, il a été de nouveau vu avec des béquilles et chaussé d'une... »

  • Penguins 1 - Predators 4 (score final)

    Clavardage

    Penguins 1 - Predators 4 (score final)

    Les Predators de Nashville et les Penguins de Pittsburgh se sont affrontés dans le quatrième match de la finale de la Coupe Stanley. Relisez notre... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer