Les Sénateurs éliminent les Rangers en six matchs

Les Sénateurs affronteront les vainqueurs de la série... (PHOTO Adam Hunger, USA TODAY Sports)

Agrandir

Les Sénateurs affronteront les vainqueurs de la série entre les Penguins de Pittsburgh et les Capitals de Washington.

PHOTO Adam Hunger, USA TODAY Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis P. Gorman
La Presse Canadienne
NEW YORK

Erik Karlsson a inscrit l'éventuel but victorieux tard en deuxième période en plus de récolter une mention d'aide, et il a guidé les Sénateurs d'Ottawa vers une victoire de 4-2 contre les Rangers de New York mardi soir au Madison Square Garden.

Du coup, les Sénateurs ont obtenu leur laissez-passer pour la finale de l'Association Est, où ils affronteront les vainqueurs de la série entre les Penguins de Pittsburgh et les Capitals de Washington. Le duel décisif dans cette série sera présenté mercredi soir dans la capitale américaine.

Les Sénateurs participeront à leur troisième finale d'association depuis leur entrée dans la LNH, après avoir réalisé l'exploit en 2003 et en 2007. Lors de cette dernière saison, les Sénateurs avaient atteint la finale de la Coupe Stanley.

«Nous avons réussi quelque chose que peu de gens avaient prévu, a déclaré l'entraîneur-chef Guy Boucher. C'est une réalisation de taille.»

Mike Hoffman (4e) Mark Stone (4e) et Jean-Gabriel Pageau (7e), ce dernier dans une cage déserte tard en troisième, ont marqué les autres buts des Sénateurs.

La riposte est venue de Mika Zibanejad (2e), en deuxième période, et de Chris Kreider (3e), dès la première minute de jeu du troisième vingt. Zibanejad, un ancien des Sénateurs, a ajouté une mention d'aide.

Les Rangers ont dirigé 39 tirs vers Craig Anderson dont 15 en troisième période. Henrik Lundqvist, qui n'a pas réussi à répéter les performances qui avaient mené à l'élimination du Canadien de Montréal pendant le premier tour, a bloqué 22 rondelles.

Pendant qu'un Suédois ne parvenait pas à prolonger la saison de son équipe, un autre prenait les choses en main. Karlsson a complété le match avec trois tirs au but et un ratio défensif de plus-4. Il a également bloqué trois tirs des Rangers.

«Notre capitaine a été le meilleur joueur sur la patinoire», a résumé Derick Brassard en parlant de Karlsson.

«Je suis heureux de l'avoir dans notre équipe», a renchéri Boucher à son sujet, lorsqu'un journaliste lui a demandé d'expliquer ce que représentait le défenseur suédois.

Karlsson, qui a joué pendant presque 29 minutes, a d'abord contribué au premier but du match, celui de Hoffman, à 4:27 de la première période.

Karlsson a amorcé la séquence en bloquant un tir de Nick Holden et en lançant une contre-attaque. Après avoir reçu une passe de Clarke MacArthur, le défenseur suédois, posté à la ligne bleue, a décoché un tir/passe que Hoffman a fait dévier derrière Lundqvist.

«C'est quelque chose dont nous avions besoin, a mentionné Karlsson en parlant de l'importance de prendre l'avance.

«Nous avons profité de quelques opportunités en attaque et nous avons fait en sorte qu'il leur soit difficile de franchir la zone neutre et de créer quoi que ce soit de menaçant.»

Les Sénateurs ont doublé leur avance quelque dix minutes plus tard grâce à Stone, qui a battu Lundqvist d'un tir dans la partie supérieure. La présence de Kyle Turris devant le filet a semblé gêner le gardien des Rangers.

Les Rangers ont demandé une reprise vidéo, pensant que Turris avait devancé Stone à la ligne bleue, mais la requête a été rejetée.

«Je ne vous mentirai pas; ça fait du bien, a déclaré Stone en parlant du triomphe des Sénateurs sur les Rangers.

«On en veut plus», a-t-il ajouté.

Zibanejad a redonné espoir aux Rangers à 13:32 de la période médiane en déjouant Anderson d'un tir dans la partie supérieure gauche après avoir exploité une brèche dans la défensive adverse.

Mais Karlsson s'est chargé de refroidir les ardeurs des Rangers et de leurs partisans en redonnant aux visiteurs une avance de deux buts, grâce à un tir des poignets qui a battu Lundqvist du côté rapproché, dans la partie supérieure, quelque deux minutes après le filet de son ancien coéquipier.

Dès la 53e seconde de la troisième période, Kreider a inscrit le but dont les Rangers avaient tant besoin pour revenir dans le match.

Quelque cinq minutes plus tard, ce même Kreider a eu une chance en or d'égaler la marque, mais n'est pas parvenu à déjouer Anderson alors qu'il se trouvait seul devant le gardien des Sénateurs.

Malgré les efforts des Rangers, Anderson et les Sénateurs ont tenu le coup et ont enfin pu respirer quand Pageau a poussé le disque dans un filet désert à 19:53.

«Il s'agit d'une défaite émotive et difficile pour tout le monde», a déclaré Alain Vigneault.

«Nous avons eu beaucoup de chances que nous avons laissé filer entre nos doigts», a ajouté le centre Derek Stepan.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer