Les Sénateurs éliminent les Bruins

Clarke MacArthur célèbre la victoire avec ses coéquipiers.... (PHOTO AP)

Agrandir

Clarke MacArthur célèbre la victoire avec ses coéquipiers.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gethin Coolbaugh
La Presse Canadienne
Boston

Clarke MacArthur a marqué en avantage numérique à 6:30 en prolongation et les Sénateurs d'Ottawa ont battu les Bruins 3-2, dimanche, accédant au deuxième tour des séries éliminatoires après six matchs contre Boston.

En raison de commotions cérébrales, MacArthur n'a disputé que huit matchs en saison régulière lors des deux dernières saisons.

Le but a été inscrit suite à la pénalité décernée à David Pastrnak pour avoir retenu contre Jean-Gabriel Pageau. MacArthur a sauté sur le rebond de Bobby Ryan pour donner la victoire aux siens, 36 secondes après le début de la sanction.

«Il n'y a rien comme évoluer dans la LNH et prendre part aux séries, s'est exclamé MacArthur. Tout le monde devra un jour ou l'autre tirer sa révérence, mais je veux étirer ma carrière le plus longtemps possible évidemment.»

Ryan et Kyle Turris ont également trouvé le fond du filet pour les Sénateurs. Craig Anderson a repoussé 28 rondelles.

Drew Stafford et Patrice Bergeron ont répliqué pour les Bruins, tandis que Tuukka Rask a réalisé 26 arrêts.

Il s'agissait de la quatrième fois que les deux équipes avaient recours à la prolongation pour déterminer un gagnant.

Les Bruins ont forcé la tenue d'un sixième match après avoir remporté le cinquième affrontement en deuxième période de prolongation, vendredi soir à Ottawa.

Les Sénateurs affronteront les Rangers de New York lors de la prochaine série. La troupe d'Alain Vigneault a éliminé le Canadien de Montréal en l'emportant 3-1 samedi soir, lors du sixième duel de la série.

«Nous allons profiter de ce temps de repos et nous allons nous préparer pour les Rangers. Il faut continuer à aller de l'avant, a dit le défenseur Erik Karlsson, qui a avoué qu'il a joué pendant toute la série avec deux microfractures au talon gauche. Je sens que nous sommes un groupe solide, qui a de la profondeur.»

Il a fallu attendre la neuvième minute de la période initiale pour voir un premier tir des Sénateurs, celui de Dion Phaneuf.

Ottawa a également laissé filer trois avantages numériques dans le premier vingt. La brigade a toutefois été efficace au deuxième engagement, Ryan faisant 1-1 à 3:26 (Stafford avait marqué tard au premier tiers).

Turris a procuré l'avance aux siens quelques minutes plus tard, s'emparant d'une passe dans l'enclave pour battre Rask d'un tir des poignets.

Bergeron a toutefois profité d'une rondelle libre pour égaler la marque à 1:57 de la troisième période. Vers la fin du temps régulier, les Sénateurs ont écoulé une punition pour préserver l'égalité.

Les Bruins étaient privés de David Krejci, qui a quitté le match de vendredi après avoir subi un coup au genou de la part de Chris Wideman. Il a aussi manqué les deux premières parties de la série, blessé dans le haut du corps.

Rask a affirmé qu'il était satisfait de la remontée des Bruins après le congédiement de Claude Julien le 7 février dernier, remplacé par l'entraîneur par intérim Bruce Cassidy. Les Bruins ont affiché un dossier de 18-8-1 sous son égide et se sont taillé une place en séries pour la première fois depuis 2014.

«Nous nous sommes durement battus, a affirmé Rask. Depuis le changement d'entraîneur, nous avons uni nos forces. La série a été âprement disputée et ça n'a pas tourné en notre faveur, tout simplement.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer