LNH et JO: un panier de crabes, selon Richard Pound

Sidney Crosby participera-t-il aux prochains Jeux olympiques?... (Photo Bernard Brault, Archives La Presse)

Agrandir

Sidney Crosby participera-t-il aux prochains Jeux olympiques?

Photo Bernard Brault, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Même si la LNH choisit de s'absenter des prochains Jeux d'hiver, en 2018, elle pourrait toujours réapparaître au tournoi olympique lors des Jeux suivants, en 2022.

Richard Pound... (Photo Michael Dalder, archives Reuters) - image 1.0

Agrandir

Richard Pound

Photo Michael Dalder, archives Reuters

C'est du moins l'opinion de Richard Pound. Selon l'ex-vice-président du Comité international olympique (CIO), il est faux de croire que l'absence des joueurs de la LNH à PyeongChang pousserait le CIO à bannir à vie les joueurs professionnels du tournoi olympique.

«Quant à moi, le CIO a déjà télégraphié sa réponse sur ce sujet, a confié M. Pound à La Presse, en entrevue téléphonique. Ce que le CIO a dit, c'est que si la LNH n'est pas aux Jeux de 2018, ce seront les athlètes qui seront punis. 

«Alors si les joueurs veulent revenir en 2022, le CIO devra écouter. Ce que René Fasel a dit, c'est une réaction à chaud. À Pékin, aux Jeux de 2022, quand il y aura pression de la part des Chinois, de la télé, des joueurs eux-mêmes, ce sera difficile de dire non à la LNH.»

Rappelons que M. Fasel, président de la Fédération internationale de hockey sur glace, avait confié à La Presse en octobre que la LNH ne pouvait pas «choisir à la carte» et se retirer d'un tournoi olympique comme bon lui semblait, pour ensuite y retourner la fois suivante.

Désaccord

Depuis lundi, les joueurs de la LNH ont presque tous fait connaître ouvertement leur désaccord par rapport à la décision du circuit de ne pas envoyer ses patineurs - pas pour le moment, en tout cas - à PyeongChang en 2018.

Hier encore, l'attaquant-vedette Alexander Ovechkin, des Capitals de Washington, a répété qu'il envisageait toujours de se présenter aux Jeux même si la ligue n'y est pas. «Je n'ai pas changé d'avis et je n'ai pas l'intention de le faire», a affirmé Ovechkin à Toronto.

Selon Richard Pound, les patrons de la LNH feraient bien de prendre ce genre de menace au sérieux.

«Je ne peux pas imaginer ce que les Capitals diraient à Ovechkin après les Jeux. Ils lui diraient qu'il ne peut plus jouer pour eux? Franchement, si tous les meilleurs joueurs veulent quand même y aller, qu'est-ce que la ligue va leur dire? C'est un véritable panier de crabes.» 

«Au moment où on se parle, c'est bien difficile de prédire la suite des choses.»

À ce sujet, M. Pound doit discuter avec les membres du CIO cette semaine pour tenter d'y voir un peu plus clair. «Il s'est dit des choses lors des réunions entre le CIO et la LNH, mais quoi, au juste? Je ne connais pas pour l'instant le contenu de ces discussions.»

Ce qui est plus certain, selon M. Pound, c'est que le temps commence drôlement à presser dans ce dossier. La saison dernière, la LNH a dévoilé son calendrier pour la présente saison le 21 juin.

«Ça va être difficile d'amener des joueurs aux Jeux de 2018 une fois que le calendrier de la LNH sera officialisé cet été, a-t-il ajouté. Mais ce qui est intéressant, à mon avis, c'est que le réseau NBC est le détenteur des droits aux États-Unis, et il détient aussi les droits sur les matchs de la LNH. Avec les cotes d'écoute des matchs des Jeux qui sont beaucoup plus importantes que les cotes d'écoute des matchs de la LNH, on peut penser que NBC ne présenterait pas beaucoup de matchs de la LNH lors des Jeux de 2018.»

- Avec l'Associated Press

> Mathias Brunet: Ils iront aux Olympiques...




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer