La LNH n'ira pas aux Jeux olympiques

Le Canada avait remporté l'or au hockey aux... (PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le Canada avait remporté l'or au hockey aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014.

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonas Siegel
La Presse Canadienne
New York

Il semble que les prochains Jeux olympiques d'hiver se tiendront sans la contribution d'athlètes aussi talentueux que Carey Price, Sidney Crosby, Connor McDavid et Auston Matthews, à la suite de l'annonce de la Ligue nationale de hockey de ne pas être du prestigieux rendez-vous de Pyeongchang, en Corée du Sud, en 2018.

En lieu et place, il appert que le hockey devra se tourner vers des joueurs méconnus - comme ce fut le cas à Lillehammer, en 1994, lorsque le Canada avait pu compter sur la participation de Brad Schlegel, David Harlock et Dwayne Norris en route vers une médaille d'argent.

«Bien que la grande majorité de nos équipes aient clairement manifesté leur désaccord vis-à-vis un chambardement de la saison 2017-2018 afin de faciliter la participation de certains joueurs de la LNH aux Jeux olympiques, nous étions ouverts à l'idée d'écouter n'importe quelle autre partie voulant convaincre le Bureau des gouverneurs de revoir sa position dans ce dossier», a d'abord expliqué la LNH dans un communiqué dans lequel elle «considère le dossier comme étant clos».

«Plusieurs mois se sont écoulés et les discussions n'ont pas évolué, ajoute la ligue. En fait, le Comité international olympique (CIO) vient d'exprimer la position que la participation de la LNH à Pékin, en 2022, est conditionnelle à notre participation en Corée du Sud en 2018. Et l'Association des joueurs de la LNH (AJLNH) a confirmé qu'elle n'avait aucun intérêt ni l'intention d'entamer des discussions qui pourraient rendre la participation aux Jeux olympiques plus attrayante pour les équipes.»

L'AJLNH a réagi en début de soirée, et sans la moindre équivoque.

«Les joueurs sont extraordinairement déçus et en profond désaccord avec la décision sans vision de la LNH de ne pas prolonger notre participation aux Olympiques. Il existe une opportunité incroyable avec les Jeux de 2018 et de 2022 en Asie. La LNH croit peut-être punir le CIO ou les joueurs, ou les deux, parce qu'ils ne veulent pas accorder aux propriétaires d'importantes concessions pour les inciter à accepter d'aller à Pyeongchang. Cela stoppe plutôt la croissance de notre merveilleux sport en s'éloignant d'une occasion de rejoindre les amateurs de sport partout dans le monde.

«De plus, renchérit l'AJLNH, la LNH pose ce geste même si les questions financières liées aux assurances et au transport ont été réglées avec le CIO et la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF). Les efforts de la ligue pour blâmer les autres sont aussi malheureux que sa décision elle-même.»

Plus tôt lundi, avant le match du Canadien de Montréal contre les Panthers de la Floride lundi soir, Price avait avoué sa déception face à la décision des autorités de la LNH, qui prive les plus jeunes joueurs, selon lui, d'une expérience qu'il se considère fortuné d'avoir vécue.

Le gardien Henrik Lundqvist des Rangers de New York, avait manifesté sa déception plus rapidement encore, sur son compte Twitter.

«Décevante nouvelle, que la LNH ne participera pas aux Jeux olympiques de 2018. Une énorme opportunité de vendre le sport sur la plus grande scène est gaspillée... Mais surtout, décevant pour tous les joueurs qui ne peuvent pas prendre part à l'aventure sportive la plus spéciale.»

Par l'entremise de son président-directeur général Tom Renney, Hockey Canada s'est aussi dit déçu de la décision de la Ligue nationale de hockey.

«Ultimement, nous voulons que les meilleurs affrontent les meilleurs aux Jeux olympiques d'hiver de 2018, et cela passe par la participation des joueurs de la Ligue nationale. Ça ne modifie pas notre préparation pour les Jeux - nous avons élaboré un plan A et un plan B, et nous serons prêts à aller de l'avant.»

La Ligue nationale de hockey participe aux Jeux olympiques depuis 1998 à Nagano et les joueurs ont manifesté le désir d'y prolonger leur présence.

Lors du week-end du match des étoiles à Los Angeles, Connor McDavid, le jeune prodige des Oilers d'Edmonton, s'était dit 100 pour cent d'accord pour que les joueurs prennent part aux Jeux.

Jonathan Toews, le capitaine des Blackhawks de Chicago, avait abondé dans le même sens que McDavid.

Par l'entremise de son président-directeur général Tom Renney, Hockey Canada s'est dit déçu de la décision de la Ligue nationale de hockey.

«Ultimement, nous voulons que les meilleurs affrontent les meilleurs aux Jeux olympiques d'hiver de 2018, et cela passe par la participation des joueurs de la Ligue nationale. Ça ne modifie pas notre préparation pour les Jeux - nous avons élaboré un plan A et un plan B, et nous serons prêts à aller de l'avant.»

La Ligue nationale de hockey participe aux Jeux olympiques depuis 1998 à Nagano et les joueurs ont manifesté le désir d'y prolonger leur présence.

Lors du week-end du match des étoiles à Los Angeles, Connor McDavid, le jeune prodige des Oilers d'Edmonton, s'était dit 100 pour cent d'accord pour que les joueurs prennent part aux Jeux.

Jonathan Toews, le capitaine des Blackhawks de Chicago, avait abondé dans le même sens que McDavid.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer