Qui remportera le trophée Calder?

Auston Matthews dispose d'un léger avantage sur Patrik Laine... (Photo Nick Wass, AP)

Agrandir

Auston Matthews dispose d'un léger avantage sur Patrik Laine dans la course au trophée Calder en raison de la façon dont il se comporte à l'exigeante position de joueur de centre à l'âge de 19 ans.

Photo Nick Wass, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonas Siegel
La Presse Canadienne

Une promotion de recrues de qualité comme celle de cette année dans la LNH est plutôt rare.

Il faut remonter à presque 25 ans pour retrouver trois recrues en mesure d'atteindre le cap des 20 buts et 70 points lors d'une même saison (1992-93). Auston Matthews, Patrik Laine et Mitch Marner maintiennent tous les trois un rythme pour y parvenir cette année. Seulement six joueurs depuis 1995 ont réussi l'exploit: Alexander Ovechkin, Sidney Crosby, Evgeni Malkin, Paul Stastny, Patrick Kane et Artemi Panarin.

Et on aurait tort de se limiter à ces trois têtes d'affiche, puisque plusieurs joueurs recrues s'illustrent à travers la ligue.

Voici un premier survol visant à évaluer les candidats au trophée Calder.

LES PRÉTENDANTS

Auston Matthews

Matthews dispose d'un léger avantage sur l'ailier droit Laine en raison de la façon dont il se comporte à l'exigeante position de joueur de centre à l'âge de 19 ans. L'athlète de l'Arizona occupe le deuxième rang dans la LNH avec 24 buts à égalité numérique, mène la ligue avec 10 buts pour ouvrir la marque et devance Laine quand on soustrait les buts dans un filet désert. Il réussit également un nombre considérable de tirs au but - 205, presque 60 de plus que Laine - et parmi les meilleures statistiques dans l'histoire pour une recrue s'il maintient ce rythme. Contrairement à Laine, Matthews hausse son temps de possession de la rondelle face à une opposition plus relevée alors que les Leafs génèrent 55 pour cent d'occasions de marquer à cinq contre cinq quand il est sur la glace. Il est également le chef de file d'un trio complété par deux recrues plus modestes. Laine, à l'inverse, a joué principalement avec un duo étoile formé de Mark Scheifele et Nikolaj Ehlers. Et il ne faut pas oublier les quatre buts de Matthews à ses débuts dans la LNH.

Patrik Laine

Le brio de Matthews ne devrait pas faire ombrage au style spectaculaire de Laine. L'ailier finlandais a réussi un tour du chapeau à son quatrième match dans la LNH (il en a réussi trois cette saison!), donnant le ton à toutes les recrues avec 28 buts (ex aequo avec Matthews), huit buts en avantage numérique, 52 points et 40 points à égalité numérique, deuxième seulement derrière Crosby pour la moyenne de buts par match. Laine a touché la cible sur à peu près 19 pour cent de ses tirs - une statistique susceptible de diminuer alors que le jeu va se resserrer. La contrepartie par ailleurs, c'est qu'il diminue légèrement le temps de possession de la rondelle des Jets, le maillon faible entre Ehlers et Scheifele. Mais il n'a encore que 18 ans et se veut le plus jeune joueur régulier de la LNH cette saison, avec un rythme incroyable d'une possible récolte de 39 buts et de 71 points.

Mitch Marner

Fidèle reflet de cette promotion de recrues, Marner pourrait briser plusieurs records des recrues des Leafs - points, passes et points en avantage numérique - et pourtant possiblement terminer troisième dans la course au trophée Calder. Du top 3, Marner a probablement été le plus dominant depuis le début de la nouvelle année, conservant une moyenne d'un point par match depuis le 1er janvier. Il a dynamisé un trio complété par deux vétérans, parmi les meneurs de la ligue avec 2,46 points par 60 minutes de jeu et supérieur à Matthews et Laine. Marner menait les Leafs pour les points avant d'être blessé la semaine dernière, maintenant un rythme pour égaler la saison recrue de Kane (21 buts, 72 points), la grande vedette des Blackhawks de Chicago à qui il a été comparé.

LES ASPIRANTS

Zach Werenski: Le défenseur américain maintient un rythme qui pourrait lui permettre de totaliser plus de 51 points tandis qu'il joue en moyenne 21 minutes par match avec l'une des meilleures équipes de la LNH.

Matt Murray: Il est facile d'oublier que Murray est encore une recrue après le triomphe de la coupe Stanley l'année dernière. Le gardien de 22 ans présente un taux d'efficacité de 93,3% à forces égales avec les Penguins, devancé seulement par Devan Dubnyk, Braden Holtby et Carey Price parmi les titulaires cette saison.

William Nylander: Le Suédois passe inaperçu à Toronto derrière Matthews et Marner, mais il maintient un rythme de presque 60 points tout en menant les Leafs avec 17 points en avantage numérique.

Sebastian Aho: Il a réussi 10 buts en 19 matchs depuis le 1er janvier, un sommet parmi les recrues. L'athlète de 19 ans a obtenu 17 buts cette saison, une menace offensive que les Hurricanes ont désespérment besoin.

Ivan Provorov: Il a eu 20 ans le mois dernier, mais il mène déjà les Flyers pour son temps d'utilisation, avec une moyenne de 22 minutes par match - presque deux minutes de plus que son plus proche poursuivant.

Matthew Tkachuk: À six pieds deux et 202 livres, Tkachuk ne ressemble pas à une recrue, tant physiquement que sur la glace. Le joueur de 19 ans a 27 points à ses 33 derniers matchs, une force aux côtés de Mikael Backlund et Michael Frolik au sein du trio le plus constant des Flames.

Nikita Zaitsev: Une autre recrue des Maple Leafs qui joue dans l'ombre de ses coéquipiers, Zaitsev est utilisé davantage que tous les autres joueurs de première année (plus de 22 minutes par match).

Anthony Mantha: De plus en plus en confiance, l'ailier de six pieds cinq et 221 livres a fait sa place chez les Red Wings. Avec ses 17 points à forces égales en 2017, il n'est devancé que par Laine.

MENTIONS HONORABLES

Brandon Carlo, Connor Brown, Zach Hyman, Mikko Rantanen, Troy Stecher, Josh Morrissey, Brady Skjei.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer