Les yeux rivés sur Martin Hanzal

Martin Hanzal (11) fait l'objet de nombreuses rumeurs... (Photo Matt Kartozian, archives USA TODAY Sports)

Agrandir

Martin Hanzal (11) fait l'objet de nombreuses rumeurs de transaction par les temps qui courent.

Photo Matt Kartozian, archives USA TODAY Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Glendale, Arizona) On présume que Marc Bergevin ne détesterait pas mettre la main sur un gros joueur de centre qui peut aussi marquer des buts. Ça tombe bien, il en aura un sous les yeux, ce soir (21h) à Glendale.

Voilà déjà plusieurs semaines que l'on avance en coulisses que le directeur général du Canadien a quelques joueurs à l'oeil, dont celui-ci: Martin Hanzal, 29 ans, des Coyotes de l'Arizona.

Cet ancien choix de premier tour au repêchage de 2005 n'a jamais porté un autre maillot que celui des Coyotes dans la LNH, mais puisque les Coyotes sont avant-derniers dans l'Association de l'Ouest, et puisque Hanzal est sans contrat en vue de la prochaine saison, un déménagement est certes une possibilité. Dave Tippett en est pleinement conscient.

«Toutes les équipes détesteraient perdre un joueur de centre de 6 pi 6 po, surtout ici, dans notre division, a commenté l'entraîneur-chef des Coyotes, hier à Glendale. Mais ça fait partie de la réalité du milieu. Notre organisation tente de progresser et de rebâtir, et il y aura des décisions difficiles à prendre.»

Hanzal fera sans doute l'objet de ces «décisions difficiles», lui qui a raté l'entraînement d'hier en raison d'un virus, mais qui devrait être présent ce soir au Gila River Arena, quand les Coyotes vont accueillir le Canadien.

Le joueur tchèque, qui touche cette saison un salaire de 3,5 millions US, a récolté 19 points en 43 matchs, mais il a un seul point au compteur à ses cinq derniers matchs.

«Il n'est pas du tout perturbé par les rumeurs de transaction qui circulent, a ajouté Tippett. Il a très bien joué récemment, il est un bon vétéran. Il se présente et il fait son travail, il comprend qu'il a un rôle important à jouer avec notre équipe. Il a très bien su composer avec les rumeurs de transaction.»

En panne

Si le Canadien a un oeil sur Hanzal, c'est probablement à cause de la réalité de l'équipe, une réalité qui nous rappelle que le Canadien, sur le plan offensif, est en panne.

Le club n'a marqué que trois buts à ses quatre derniers matchs, quatre défaites. L'attaque montréalaise a d'ailleurs été blanchie à ses deux derniers matchs, et elle n'est plus capable de tirer au filet, ayant une bien pauvre moyenne de 21,7 tirs lors des quatre dernières rencontres.

Le pire, c'est que cette panne survient au moment où le Canadien affiche enfin un bilan de santé presque parfait, le seul absent étant l'attaquant Brendan Gallagher, qui pourrait revenir au jeu dans un peu plus d'une semaine.

Drôle de hasard, on murmure aussi en coulisses que les Coyotes auraient avancé le nom d'un autre attaquant, Michael McCarron, lors de leurs discussions avec le Canadien. McCarron a justement été rappelé par la formation montréalaise hier, en compagnie de Daniel Carr (Jacob De La Rose a fait le chemin inverse en direction du club-école de St. John's, dans la Ligue américaine).

Les deux clubs qui se retrouvent ce soir à Glendale vivent donc des situations bien différentes. D'un côté, il y a le Canadien, qui cherche à retrouver un peu de sa superbe de début de saison, quand le club avait amorcé 2016-2017 avec une fiche de 13-1-1 à ses 15 premiers matchs. Depuis, la formation tricolore affiche un dossier beaucoup plus ordinaire, n'ayant récolté que 12 victoires en temps réglementaire lors des 40 matchs suivants.

De l'autre côté, il y a les Coyotes, qui pensent déjà à l'an prochain.

«On a mieux joué dernièrement, a tenu à préciser l'attaquant Ryan White. On a connu des moments plus difficiles, quand on a perdu neuf matchs de suite, par exemple, et ce n'est jamais amusant. Mais c'est plus plaisant de se rendre à l'aréna dernièrement.»

---

Louis Domingue... (Photo Charles LeClaire, archives USA TODAY Sports) - image 2.0

Agrandir

Louis Domingue

Photo Charles LeClaire, archives USA TODAY Sports

Des hauts et des bas pour Domingue

C'est Mike Smith qui sera devant le filet des Coyotes, ce soir à Glendale. Ce sera pour lui un 34e match cette saison, ce qui ne laisse pas beaucoup de place au réserviste Louis Domingue, qui a pris part à 21 matchs cette saison. Domingue, qui a connu «des hauts et des bas cette saison» selon l'entraîneur Dave Tippett, garde le moral malgré tout.

«C'est plus difficile parce que je joue pas mal moins que je le voudrais. Ça a été plus dur que la saison dernière parce que je ne joue pas. Si j'ai une moins bonne soirée, comme ça arrive de temps en temps, c'est plus long avant que j'aie la chance de me reprendre.»

---

Anthony Duclair... (Photo Matt Kartozian, archives USA TODAY Sports) - image 3.0

Agrandir

Anthony Duclair

Photo Matt Kartozian, archives USA TODAY Sports

Duclair attend son tour

Rétrogradé chez les Roadrunners de Tucson de la Ligue américaine à la mi-janvier, l'attaquant québécois Anthony Duclair continue d'attendre un coup de fil de Glendale, lui qui avait amorcé la saison avec 9 points en 41 matchs chez les Coyotes. Chez les Roadrunners, Duclair a récolté 3 points en 7 matchs.

«Il continue de travailler, et il doit retrouver sa confiance en lui là-bas, a expliqué l'entraîneur Dave Tippett. On verra ce que ça va donner.»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer