Max Pacioretty s'éclate, le Canadien triomphe

  • Max Pacioretty célèbre avec ses coéquipiers après avoir marqué en première période. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Max Pacioretty célèbre avec ses coéquipiers après avoir marqué en première période.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 1 / 8
  • Max Pacioretty déjoue Robin Lehner en première période. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Max Pacioretty déjoue Robin Lehner en première période.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 2 / 8
  • Max Pacioretty (67) célèbre après avoir marqué en deuxième période avec Alexander Radulov (47) et Phillip Danault (24) (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Max Pacioretty (67) célèbre après avoir marqué en deuxième période avec Alexander Radulov (47) et Phillip Danault (24)

    Photo André Pichette, La Presse

  • 3 / 8
  • David Desharnais tente de gêner le travail du gardien adverse Robin Lehner. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    David Desharnais tente de gêner le travail du gardien adverse Robin Lehner.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 4 / 8
  • Carey Price fait un arrêt spectaculaire sur le tir bas de Jack Eichel. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Carey Price fait un arrêt spectaculaire sur le tir bas de Jack Eichel.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 5 / 8
  • Andrew Shaw se fait rudoyer devant le but de Robin Lehner. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Andrew Shaw se fait rudoyer devant le but de Robin Lehner.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 6 / 8
  • Brian Gionta déjoue Carey Price à la fin de la troisième période. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Brian Gionta déjoue Carey Price à la fin de la troisième période.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 7 / 8
  • Les joueurs du Canadien festoient à la fin de la rencontre. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Les joueurs du Canadien festoient à la fin de la rencontre.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 8 / 8

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Malgré l'écart qui sépare le Canadien et les Sabres au classement, le duel de mardi entre les deux équipes était dangereux pour le Tricolore.

D'abord, parce que l'attaque des Sabres a fonctionné à plein régime en janvier. Ensuite, parce que le CH devait intégrer un nouveau venu, Nikita Nesterov, à sa formation, de même que Greg Pateryn et Andrei Markov, qui n'avaient pas joué depuis décembre. La cohésion en défense s'annonçait problématique.

Mais comme le veut le cliché, les matchs se jouent sur la patinoire, pas sur papier. Et c'est un Canadien dominant qui s'est présenté sur la patinoire, revigoré par la pause du match des Étoiles, tandis que les Sabres, à l'exception de Jack Eichel, semblaient avoir les pieds dans le ciment.

Ça s'est soldé par un triomphe sans appel de 5-2 des Montréalais, au Centre Bell. Sans appel, car c'était 5-0 Canadien jusqu'à la 56e minute du match...

Max Pacioretty a sonné la charge pour les vainqueurs en réussissant un tour du chapeau, ses 22e, 23e et 24e buts de la saison. Il s'agit du sixième match de trois buts ou plus au cours de sa carrière.

> En vidéo: le premier, le deuxième et le troisième but de Max Pacioretty

À l'autre bout, Carey Price a bloqué 37 tirs pour signer sa 23e victoire de la saison. Mine de rien, le gardien du Canadien, qui a connu une séquence difficile au tournant de la nouvelle année, présente maintenant une efficacité de ,940 à ses quatre dernières sorties.

Un trio en symbiose

Après un début de match pédestre du Canadien, le trio de Pacioretty, Phillip Danault et Alexander Radulov a pris les choses en main.

En fin de première période, Radulov s'est amené à deux-contre-un avec Pacioretty, avant de lui servir une jolie passe. Robin Lehner a tenté en vain une glissade à la Dominik Hasek, et a été battu.

En milieu de deuxième période, Radulov était encore là pour bien servir l'ailier gauche. Mais le travail de Danault derrière le but, contre le gros Marcus Foligno, n'était pas à négliger non plus. Danault a d'ailleurs obtenu sa deuxième aide du match sur le jeu.

Pacioretty a complété son tour du chapeau au dernier tiers, saisissant une rondelle élusive à quelques décimètres de Lehner. Le jeu était si confus de loin qu'il a fallu attendre de longues secondes avant le traditionnel lancer des casquettes sur la patinoire.

Des retours profitables

En plus de Markov et Pateryn, le Canadien saluait aussi le retour au jeu de David Desharnais. Et les trois revenants ont vite fait sentir leur présence.

Desharnais s'est manifesté en inscrivant le troisième but des siens. Sven Andrighetto l'a bien alimenté en interceptant la sortie de zone des Sabres, avant de lui remettre la rondelle dans l'enclave. Desharnais n'est pas réputé pour son tir, mais il en réservait tout un au pauvre Lehner.

Markov s'est quant à lui fait complice de Paul Byron, qui a porté la marque à 4-0 en fin de période médiane. Une autre sortie de zone avortée des Sabres a mené à ce but, mais cette fois, c'était surtout de la malchance. La passe du défenseur Cody Franson a en effet atteint Okposo à un pied ou à une cheville, et la rondelle est revenue en territoire des Sabres. Le pauvre Okposo peinait à patiner pour se replier, ce qui a permis aux Montréalais de travailler à leur aise en territoire ennemi.

Enfin, Pateryn n'a pas obtenu de point, mais rarement l'a-t-on vu aussi impliqué offensivement. Il a terminé sa soirée avec cinq tirs au but - plusieurs de qualité. Pas mal pour un joueur qui, à l'origine, devait patienter avant de revenir au jeu. Mais un virus a forcé Jeff Petry à rater la rencontre.

C'était aussi la rentrée de Nesterov, qui a été jumelé à Markov. Le nouveau venu du CH a disputé un match honnête, discret, passant un peu plus de 13 minutes sur la patinoire. Il a obtenu une bonne occasion de marquer en deuxième période, mais Lehner a réalisé un arrêt du gant.

Avec quatre minutes à jouer, le défenseur Dmitry Kulikov a privé Price de son troisième jeu blanc de la saison en touchant la cible. Brian Gionta a doublé la mise pour les visiteurs avec un but en avantage numérique quelques instants plus tard. 

Les hommes de Michel Therrien reprennent le collier jeudi, à Philadelphie, contre des Flyers qui se sont fait lessiver 5-1 par les Hurricanes mardi soir. Le Canadien tentera alors de signer deux victoires de suite, ce qu'il n'a pas depuis les 4 et 7 janvier.

---

Ils ont dit

Alexander Radulov: «Nous devons continuer à faire ce qu'on fait. J'aime jouer ici au Centre Bell. Même les soirs où je suis un peu épuisé, la foule me donne de l'énergie.»

Max Pacioretty: «C'est bien de revoir Andrei [Markov] avec nous. Il nous rend tous meilleurs, et le talent de gars comme lui, c'est contagieux.» 

Michel Therrien, à propos de Carey Price: «Ce soir, il a bien joué. À 2-0 ou 3-0, il a fait des arrêts clés et ces arrêts, au bon moment, aident une équipe à jouer en confiance.» 

Michel Therrien, à propos du nouveau venu Nikita Nesterov: «J'ai beaucoup aimé son match. Il a un bon sens du hockey, il patine quand même assez bien, fait une bonne première passe. Le fait de l'avoir mis avec Markov, qui communique beaucoup avec lui au banc, ça l'a aidé beaucoup pour sa confiance.»  

Brian Gionta: «On a été brouillons tout au long du match. On a commis trop de revirements, on leur accordait beaucoup trop de chances. On ne s'est pas aidés du tout.»

Jack Eichel: «Ce n'est qu'un match. C'est difficile à digérer, mais que veux-tu faire? On s'entraîne [mercredi], et on joue un autre match [jeudi]. Il faut mettre ça derrière nous. On sait qu'on n'a pas bien joué. On ne peut plus changer le résultat. Il faut retourner à la table à dessin. On sait comment il faut jouer, on ne l'a pas fait ce soir et on a reçu une correction.»

- Propos recueillis par Richard Labbé et Guillaume Lefrançois




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer