Les Penguins aux prises avec des ennuis défensifs

Les Penguins de Pittsburgh ont accordé 22 buts à... (Photo Geoff Burke, USA Today Sports)

Agrandir

Les Penguins de Pittsburgh ont accordé 22 buts à leurs quatre derniers matchs.

Photo Geoff Burke, USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne

Si l'on se fie à ce qui s'est passé au cours dix derniers jours, l'attaque du Canadien de Montréal est productive un match sur deux. Si cette tendance se maintient, les hommes de Michel Therrien pourraient connaître une soirée faste face, mercredi, à une formation qui ne connaît pas ses meilleurs moments en défense.

Les Penguins de Pittsburgh se présenteront au Centre Bell après avoir mis fin à la séquence de neuf victoires des Capitals de Washington, lundi. Les hommes de Mike Sullivan ont renversé l'équipe de l'heure dans la Ligue nationale, l'emportant par le score de 8-7 en prolongation, après avoir concédé les trois premiers buts du match en moins de 22 minutes.

Ce gain a permis aux Penguins de stopper une série de trois revers, mais il n'a pas aidé à solutionner les récentes carences défensives de l'équipe de la Pennsylvanie. Lors de leurs sept dernières sorties, les Penguins ont concédé une moyenne de 34,4 tirs, incluant 40 au Canadien dans un gain des Penguins, 4-3 en prolongation, le 31 décembre.

«Nous voulons faire la distinction entre pratiquer un jeu axé sur la rapidité et afficher un style trop ouvert, a expliqué Sullivan mardi, avant le départ de l'équipe vers Montréal.

«Nous ne voulons pas être une équipe qui échange occasions de marquer pour occasions de marquer. Nous voulons nous assurer de faire preuve de rapidité, mais aussi de jouer de façon responsable en limitant les occasions de contre-attaque de nos adversaires et en les empêchant de générer de la vitesse.

Les Penguins, qui ont alloué 22 buts à leurs quatre derniers matchs, ont perdu leurs trois dernières rencontres à l'étranger et affichent un dossier de 1-4-1 à leurs six dernières sorties à l'extérieur du PPG Paints Arena.

De plus, ils se présenteront au Centre Bell sans les services de Kristopher Letang, victime d'une blessure au genou gauche en première période du match de samedi, à Detroit. La malchance continue de s'acharner sur l'as défenseur québécois, qui a raté cinq matchs en octobre et sept autres en décembre.

Les Penguins ont également appris qu'ils allaient devoir se passer du vétéran Matt Cullen, blessé à un pied contre les Capitals. Il ratera de trois à quatre semaines.

Quant au Canadien, il connaît des moments en dents de scie en attaque. Après une explosion de trois buts en 62 secondes qui lui a valu une précieuse victoire de 5-4 samedi, contre les Rangers de New York, le Canadien a été limité à 18 tirs face aux Red Wings de Detroit et a perdu par jeu blanc pour la deuxième fois de la saison moins de 48 heures plus tard.

«On s'est améliorés dans notre jeu défensif. C'est une chose à laquelle on voulait porter attention, a déclaré Therrien après la défaite. Offensivement, on n'a pas créé beaucoup. Je sentais que l'énergie de nos joueurs était à sec.»

Lors de ses deux rencontres précédentes, le Canadien avait libéré deux autres prestations contrastantes. Après une explosion de sept buts contre les Jets de Winnipeg, le Canadien s'était incliné 7-1 le lendemain soir face au Wild du Minnesota.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer