Le Canadien bat les Capitals 2-1

Artturi Lehkonen (62) a ouvert la marque pour... (Photo USA Today Sports)

Agrandir

Artturi Lehkonen (62) a ouvert la marque pour le Canadien.

Photo USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Vingt-quatre heures après avoir jeté un long regard à ses coéquipiers et entraîneurs au moment d'être retiré de la rencontre, Carey Price avait retrouvé sa superbe face aux Capitals que le Tricolore est parvenu à vaincre 2-1 samedi à Washington.

Ses coéquipiers, eux, semblaient décidés à mieux l'épauler que la veille et ils l'ont fait en faisant avorter nombre de jeux des Capitals. Il faut dire ici qu'il s'est agi d'une victoire plutôt étrange dans la mesure où le Tricolore a vu ses adversaires tournoyer par grands bouts dans sa zone mais en réussissant trop rarement à toucher le filet.

>>> Le sommaire du match

Si ça a été vrai en première période, où le jeu était nettement à l'avantage des Caps, ça l'a été aussi en troisième période alors que le CH contenait plus efficacement les salves de Capitals. Même si ces derniers continuaient de menacer, ils ont mis 13 minutes dans le dernier tiers à cadrer leur premier lancer !

Ça a aussi été une victoire sous le signe du sacrifice car les tirs bloqués ont fait mal. En fin de deuxième, Shea Weber a été atteint au genou gauche par un lancer de Dmitri Orlov et on a craint qu'il ne soit pas de retour. Il l'était pour le début de la troisième mais il ne patinait pas avec toute son aise.

« Ça a fait mal sur le coup mais ça va mieux maintenant, a confié Weber après la rencontre. Il n'était pas question que je quitte le match. »

Mais sitôt après avoir retrouvé Weber, le Tricolore a perdu Andrei Markov, victime d'une blessure au bas du corps.

Nathan Beaulieu ayant passé plus de dix minutes au cachot, ça aura été une soirée fort occupée pour Jeff Petry et Alexei Emelin, tout particulièrement, qui ont bien tenu le fort.

En plus de sa charge de travail augmentée, Petry a également inscrit le but vainqueur en deuxième période lorsqu'il est venu appuyer l'attaque et qu'il a redirigé une très belle passe de Max Pacioretty devant le filet.

Lehkonen surprend Holtby

L'entraîneur-chef des Capitals Barry Trotz, commentant avant la rencontre le fait que Carey Price avait été retiré du match de la veille, anticipait que le gardien étoile du Canadien « lancerait un message ce soir». Nul doute que Price l'a fait, mais c'est à se demander aussi si ça n'a pas été l'un de ces soirs où l'équipe adverse se met dans la tête de tenter le tir parfait pour essayer de le battre. Les Capitals ont passé la soirée à rater le filet, à voir les joueurs du Canadien bloquer leurs tentatives, à garder la rondelle une fraction de seconde trop longtemps, et à voir les attaquants du Canadien leur arracher le disque en pression arrière.

Malgré leurs présences menaçantes, les Caps n'ont pas eu les résultats escomptés, particulièrement en première période où ils avaient le Tricolore dans les câbles.

On pense entre autres à une séquence où le CH est demeuré embouteillé dans sa zone pendant près de deux minutes, entre autres en raison de deux revirements commis par Brendan Gallagher. 

Sur cette séquence, Weber est demeuré coincé sur la patinoire durant 2:22. Pourtant, durant tout ce temps, les Capitals n'ont cadré qu'un seul lancer, voyant trois de leurs tirs être bloqués et quatre autres manquer la cible !

Même si les Caps ont dominé le premier vingt, c'est le Canadien qui en est ressorti en avance grâce à un but d'Artturi Lehkonen que Braden Holtby aimerait sûrement revoir.

La recrue finlandaise a trompé Holtby avec le jeu du tourniquet depuis l'arrière du filet. La rondelle a dévié sur le bâton de Holtby avant d'entrer dans le filet. But chanceux ? Peut-être, mais il ne faut oublier que quelques secondes plus tôt, c'est une pourchasse intense de la rondelle en zone adverse par ce même Lehkonen qui avait été à l'origine de la mise en jeu en zone offensive.

L'arbitre n'a pas aimé l'ironie

Le Canadien effectuait du bien meilleur boulot en infériorité numérique que la veille face aux Sharks de San Jose alors qu'il a pu limiter les Caps à deux lancers en deux attaques massives. Or, une double infériorité en milieu de rencontre a permis à Nicklas Backstrom d'inscrire les siens à la marque.

Alors que Nathan Beaulieu était au banc des punitions, Alexei Emelin s'est fait battre par un placement de rondelle dans le fond de sa zone et s'est vu forcé de faire de l'obstruction sur un opposant pour l'empêcher de rejoindre le disque. Les Capitals ont alors bénéficié d'un avantage numérique de deux hommes de 1:28 et Backstrom n'a mis que neuf secondes à égaler la marque.

À sa sortie du cachot, Beaulieu a frappé d'un geste dérisoire la palette de son bâton sur la glace comme s'il félicitait les arbitres pour leur contribution au but des Capitals.

L'arbitre Ian Walsh n'a pas apprécié l'ironie et l'a renvoyé réfléchir pendant dix autres minutes.

Le Canadien reprendra l'action mardi soir au Centre Bell alors qu'il recevra la visite des Ducks d'Anaheim.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer