Sharks: les débuts de Timo Meier

Le Suisse Timo Meier, un ancien des Mooseheads... (Photo Jeff McIntosh, archives La Presse canadienne)

Agrandir

Le Suisse Timo Meier, un ancien des Mooseheads d'Halifax et des Huskies de Rouyn-Noranda, aura droit à son baptême ce soir.

Photo Jeff McIntosh, archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quand Logan Couture a fait ses premiers pas dans la Ligue nationale, c'était encore l'époque des durs à cuire. Une époque où les jeunes n'avaient peut-être pas l'impact qu'ils ont aujourd'hui.

Malgré son statut de 9e choix au total, Couture a donc commencé sa carrière au bas de l'échelle. C'était le 25 octobre 2009.

« C'était à Philadelphie, s'est remémoré Couture, après l'entraînement des Sharks ce matin, au Centre Bell. À cette époque, quand tu étais rappelé, tu jouais avec les joueurs de quatrième trio, donc j'étais avec Brad Staubitz et Jody Shelley. Je crois qu'on a seulement joué deux minutes! Mais c'était tout de même une belle expérience. »

En fait, Couture avait joué sept minutes ce soir-là. Et sans surprise, son compagnon de trio Shelley avait laissé tomber les gants.

Sept ans plus tard, c'est au tour d'un autre 9e choix au total des Sharks de disputer son premier match dans la LNH. Le Suisse Timo Meier, un ancien des Mooseheads d'Halifax et des Huskies de Rouyn-Noranda, aura droit à son baptême.

Et sans dire qu'il jouera avec Joe Thornton ou Joe Pavelski, il sera tout de même mieux entouré que Couture à l'époque. Si on se fie aux trios observés ce matin, il formera un trio avec Chris Tierney et Joonas Donskoi.

«Le premier match, c'est spécial. Tu travailles pour ça toute ta vie. J'ai hâte. Je veux prendre ça une présence à la fois», a simplement répondu le jeune homme de 20 ans, qui parle quelques mots de français.

Meier a conclu une prolifique carrière junior en récoltant 87 points en 52 matchs la saison dernière, avant d'en ajouter 23 points en 18 matchs en séries pour aider les Huskies à remporter la Coupe du Président, et à atteindre du coup la Coupe Memorial. Meier a fini 3e compteur du tournoi avec huit points.

Il faisait donc partie des candidats pour se tailler un poste avec les Sharks dès le camp d'entraînement, mais il a été terrassé par une mononucléose.

«J'ai dû prendre un mois de repos. Ensuite, c'était dur de retrouver la forme, a-t-il admis. Je ne me sentais pas au sommet de ma forme. Mais après quelques matchs, je me sentais nettement mieux, je retrouvais mon rythme. 

«Ça arrive, mais ça n'a rendu plus fort de me battre pour revenir. Ces choses-là sont hors de ton contrôle, donc tu dois en tirer le maximum.»

Ward laissé de côté

L'arrivée de Meier signifie toutefois que le vétéran Joel Ward sera laissé de côté pour une première fois cette saison. L'attaquant de 36 ans compte neuf points en 30 matchs cette saison, et a vu son temps d'utilisation dégringoler à 11 minutes lors du dernier match.

Le printemps dernier, Ward faisait pourtant partie des acteurs centraux des Sharks avec une récolte de 13 points, dont sept, en 24 matchs au cours des séries.

«En 30 matchs, les gars se bâtissent de l'équité sur ce qu'ils ont fait l'an passé, mais jusqu'à un certain point, a rappelé l'entraîneur-chef des Sharks, Peter DeBoer.

«En tant qu'entraîneur, tu veux de la compétition à l'interne. On a des jeunes qui sont arrivés et qui ont défoncé les portes. [Kevin] Labanc est arrivé et on ne peut plus le sortir de la formation. Timo est ici et je m'attends à ce qu'il essaie d'en faire autant.»

Couture en uniforme

Des doutes persistaient quant à la présence de Couture ce matin, deux jours après qu'il eut reçu un violent double-échec de Mike Hoffman à la tête, à Ottawa. Couture sera finalement du rendez-vous, mais il ne décolérait pas en attendant de connaître la décision de la LNH.

«Je m'attends à une suspension, mais qui sait ce que la ligue fera, a-t-il répondu. À la reprise, on voit bien qu'il patine avec l'intention de me donner un double-échec. Je ne sais pas s'il visait ma tête, mais il voulait me donner un double-échec. On dirait qu'il voulait me blesser, donc j'espère qu'il sera suspendu.»

Martin Jones défendra le filet des Sharks, qui sont en quête d'une quatrième victoire de suite.

Formation attendue des Sharks

Marleau-Thornton-Pavelski

Labanc-Couture-Boedker

Meier-Tierney-Donskoi

Haley-Wingels-Karlsson

Martin-Burns

Vlasic-Braun

Dillon-Schlemko

Jones




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer