Le Canadien arrache une courte victoire aux Maple Leafs

Les Maple Leafs de Toronto devront attendre un peu plus longtemps avant de... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Maple Leafs de Toronto devront attendre un peu plus longtemps avant de freiner leur séquence d'insuccès face au Canadien, mais ils ont démontré tout leur sérieux, samedi, alors que le Tricolore a arraché à leurs dépens une courte victoire de 2-1.

>> Consulter le sommaire du match

Et Alexander Radulov, qui lui était de retour dans la formation, a une fois de plus démontré à quel point sa présence était importante dans le déploiement de l'attaque tricolore.

Le Russe de 30 ans a récolté deux mentions d'aide - entre autres sur une magnifique passe ayant mené au but vainqueur d'Alex Galchenyuk - il s'est avéré une menace quasi constante sur la glace et a fait valoir des qualités défensives que certains ignoraient avant son arrivée à Montréal.

Et dire que la première étoile de la rencontre, qui a été affaibli par un virus, a attendu la période d'échauffement pour confirmer sa présence dans le match !

« J'avais quand même un bon feeling en matinée », a dit Michel Therrien avec un sourire en coin.

Radulov s'entend comme larrons en foire avec Galchenyuk qui, lui, continue de produire avec la régularité du métronome. Il a maintenant récolté un point dans 15 des 19 matchs du Canadien cette saison.

Sur l'autre flanc, Paul Byron continue de faire mentir ses détracteurs et de justifier sa position sur le premier trio. Il était au rendez-vous, bien campé devant le filet, quand Frederik Andersen a concédé un retour sur le puissant lancer de Shea Weber.  Ti-Paul en a profité pour marquer son 7e but de la saison, lui permettant de rejoindre ce même Weber au sommet des buteurs de l'équipe. Il a failli en rajouter un second en début de 3e période quand Radulov l'a habilement repéré à la gauche du gardien des Leafs.

« C'est bien beau parler de la chimie entre eux, mais l'éthique de travail de ce trio est vraiment exceptionnelle. »

L'avantage numérique du Tricolore montre des dents au cours des derniers matchs. Grâce au but de Galchenyuk, en tout début de deuxième période, l'attaque à cinq inscrivait un cinquième but à ses 12 dernières opportunités.

Coriaces Maple Leafs

Cela fait maintenant 12 matchs de suite que les Leafs s'inclinent face au Tricolore, leur dernier gain remontant au 18 janvier 2014 à Toronto. Et il faut reculer jusqu'au 1er octobre 2013 pour trouver une victoire des Leafs au Centre Bell. Mais ça ne les empêche pas d'avoir véritablement retrouvé le chemin de la crédibilité.

La recrue William Nylander, auteur d'un beau but en supériorité numérique, a été au centre de plusieurs attaques des siens et Shea Weber, avec quelques mises en échec bien senties, a bien tenté de le décontenancer. Mais on a vu en quoi Nylander, de même qu'Auston Matthews et Mitch Marner peuvent aspirer à faire des Leafs une équipe de séries éliminatoires avant longtemps. Samedi, à partir du moment où le Canadien a pris les devants 2-0, ils ont été l'équipe la plus menaçante sur la glace.

En fait, par longs moments en troisième période, le Canadien ne faisait plus que se défendre. Même lorsqu'il a profité d'une supériorité numérique à la suite d'un plaquage dangereux de Matt Martin à l'endroit de Nathan Beaulieu, ce sont les Leafs - et Zach Hyman, plus précisément - qui ont obtenu la meilleure chance de marquer. Carey Price, qui avait vu les Leafs concocter plusieurs bonnes chances de marquer autour de son filet lors des 40 premières minutes, a dû s'imposer au dernier tiers avec quelques arrêts dont il a le secret.

Jouer sur les talons est une bien vilaine habitude lorsqu'on cherche à protéger une avance, mais on dirait bien que c'est ce que le Canadien a semblé faire. Therrien, lui, a préféré lever son chapeau aux Maple Leafs, l'équipe qui selon lui génère le plus de chances de marquer dans toute la Ligue nationale.

Le jeune Charles Hudon s'était vu donner une belle vitrine en amorçant la rencontre à la gauche de Tomas Plekanec et Brendan Gallagher, mais il n'a pas eu l'impact espéré. Therrien - sans doute dans l'optique de protéger l'avance d'un but - l'a souvent remplacé par Phillip Danault en troisième période. Hudon n'a pas aidé sa cause en écopant d'une punition avec moins de cinq minutes à faire dans le match.

Therrien a également réduit ses effectifs à la ligne bleue en limitant les présences de son troisième duo. Joel Hanley avait pris la place de Greg Pateryn dans l'alignement et faisait la paire avec Nathan Beaulieu. Les résultats n'ont pas été concluants.

Le Canadien aura congé dimanche et reprendra l'entraînement lundi en vue de la visite des Sénateurs d'Ottawa, le lendemain soir au Centre Bell.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer