Rentrée réussie pour Carey Price

Carey Price a stoppé 27 des 29 tirs... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Carey Price a stoppé 27 des 29 tirs auxquels il a fait face.

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Plusieurs employeurs offrent la possibilité de faire un retour progressif au travail. C'est un peu ce que le Canadien a offert à Carey Price jeudi soir.

À son premier match de saison depuis le 25 novembre 2015, le gardien a eu droit à un bon coup de main de ses coéquipiers. Ça s'est conclu sur une victoire de 5-2 du Tricolore sur les jeunes Coyotes de l'Arizona, au Centre Bell.

>>> Le sommaire du match

Les hommes de Michel Therrien ont maintenant remporté trois de leurs quatre premiers matchs cette saison.

Il s'est dit et écrit plusieurs choses sur Price et son rôle de «sauveur» chez le Canadien, mais l'homme masqué n'a pas eu à être miraculeux à son retour au jeu.

D'abord, il lui a fallu attendre la septième minute de jeu pour recevoir son premier tir, un bon tir d'Oliver Ekman-Larsson, mais rien d'excessivement menaçant. En fait, en première période, Price a repoussé tout au plus deux chances de marquer des visiteurs.

C'était aussi tranquille autour de Price en début de deuxième période, si bien que c'était déjà 4-0 pour le Canadien quand les Coyotes se sont réellement mis à attaquer! Ces derniers ont toutefois vite profité de leurs chances, quand Jakob Chychrun a inscrit son premier but dans la LNH à peine 47 secondes après le quatrième but du CH.

Dix minutes plus tard, Laurent Dauphin a forcé Nathan Beaulieu à perdre la rondelle, et a ensuite marqué sur le retour de tir de Brad Richardson. C'était un deuxième but dans la LNH pour Dauphin, un Québécois repêché en 2013.

Les Montréalais ont fermé la porte par après, ne laissant que des miettes aux attaquants des Coyotes. Price a bloqué 27 de leurs 29 tirs.

L'aide de ses amis

Si Price a bénéficié d'un retour en douceur, c'est notamment parce que ses concitoyens de la Colombie-Britannique l'ont bien épaulé.

Shea Weber a donné du soutien offensif à son ami en touchant la cible en début de deuxième période pour faire 3-0. C'était un premier but pour Weber avec le Canadien, un but comme il en a marqué des dizaines au cours de sa carrière: sur un tir frappé dévastateur, sur réception, en avantage numérique.

Weber a ajouté une passe sur le filet d'Artturi Lehkonen en fin de match.

En plus de ses deux points, Weber a fait sentir sa présence physique toute la soirée, servant notamment quelques rudes coups d'épaule au pauvre Tobias Rieder, véritable paratonnerre des Coyotes dans ce match.

Un autre qui s'est démené pour aider Price: Brendan Gallagher. Il a fini sa soirée avec seulement une passe, mais a passé son temps dans l'espace vital des gardiens adverses. Il a tiré neuf fois au filet!

Alexei Emelin, Torrey Mitchell et Alex Galchenyuk ont enfilé les autres buts des vainqueurs, profitant des largesses défensives des Coyotes. Pour Emelin, c'était un premier but depuis le 17 mars 2015, une disette de 86 matchs.

Le but de Galchenyuk a chassé du match le gardien Louis Domingue, qui a laissé sa place à Justin Peters, après avoir cédé quatre fois sur 19 tirs.

Les Coyotes, qui comptaient six joueurs de 21 ans ou moins dans leur formation, ont maintenant accordé 15 buts et 115 tirs en trois matchs depuis le début de la saison. Des chiffres qui vont donner la nausée à l'entraîneur-chef Dave Tippett.

Le Tricolore a rendez-vous avec les Bruins à Boston, samedi.

Ils ont dit

Carey Price: «Ça faisait du bien de revenir dans ma routine et d'enfin jouer un match de saison. Je me sentais bien, je me sentais à 100% dès l'entraînement du matin.» 

Alexander Radulov, sur Carey Price: «Les buts qu'il a accordés, il a fait le premier arrêt. On ne peut pas laisser ces retours, on ne doit pas laisser de telles occasions. À l'avenir, on doit le laisser faire le premier arrêt et s'assurer de déblayer les retours.»

Nathan Beaulieu: «C'était bon de le revoir sur la glace, de le voir qui a du plaisir et qui fait des jeux. C'était le bon vieux Carey et ça fait du bien d'avoir remporté ce match pour lui.»

Michel Therrien, sur Carey Price: «Pour un gars qui n'a pas touché la patinoire pendant un certain temps, à cause de son virus, je l'ai trouvé bon, sharp. C'est encourageant pour lui.»

Michel Therrien: «Il y a tellement de choses que j'ai appréciées de ce match. Les quatre trios ont mis de la pression sur le porteur, ont créé beaucoup de chances de marquer. [Shea] Weber a été vraiment solide, autant défensivement qu'offensivement. Ses mises en échec en début de match ont donné le tempo. Il a marqué un gros but en avantage numérique. [Brendan] Gallagher a eu neuf tirs, des tirs de l'enclave, dans la zone payante. Le quatrième trio a été très combatif.» 

Alexander Radulov, sur sa chimie avec Tomas Plekanec et Artturi Lehkonen: «Je ne crois pas que ça a cliqué dès le départ. Ça fait presque un mois qu'on s'entraîne ensemble. On veut simplement travailler fort et de bonnes choses vont en résulter. Quand on a des chances, on doit en profiter, comme Artturi l'a fait.»

Brendan Gallagher, sur Shea Weber: «Il fait le bon jeu, soir après soir. En tant qu'attaquant, c'est très facile de devenir ce qu'il va faire avec la rondelle. Oui, il a son tir, mais partout sur la patinoire, il fait le bon jeu.»

Shea Weber, sur Tobias Rieder, victime de quatre mises en échec jeudi: «Je crois que c'était un effort volontaire de notre part. On sait à quel point il est rapide, et tu dois trouver une façon de ralentir des joueurs avec une telle vitesse. Une façon d'y parvenir est d'être robuste. Les gens l'ont découvert à la Coupe du monde, mais je le connaissais bien dans l'Ouest.»

- Propos recueillis par Marc Antoine Godin et Guillaume Lefrançois

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Le leadership de Shea Weber épate Michel Therrien

    Hockey

    Le leadership de Shea Weber épate Michel Therrien

    Le défenseur Shea Weber a profité de la visite des Coyotes de l'Arizona jeudi soir pour afficher on ne peut plus clairement les trois principaux... »

  • Zach Redmond absent six semaines

    Hockey

    Zach Redmond absent six semaines

    Le défenseur Zach Redmond, qui n'a toujours pas disputé de match cette saison, devra patienter au moins six semaines avant d'en jouer un puisqu'il... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer