L'audition d'Artturi Lehkonen se poursuit

Une fois de plus, Artturi Lehkonen aura droit... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Une fois de plus, Artturi Lehkonen aura droit à une audition avec le deuxième trio, en compagnie de Tomas Plekanec et d'Alexander Radulov.

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Artturi Lehkonen aimerait sans doute pouvoir trouver un endroit où habiter à Montréal, mais pour le moment, il devra attendre encore un peu avant d'embaucher un courtier immobilier.

Lehkonen a survécu aux dernières coupes chez le Canadien, mais il est conscient qu'il n'a toujours rien gagné. À ce chapitre, sa performance lors du match préparatoire de ce soir à Québec, contre les Bruins de Boston, pourrait s'avérer très importante.

«C'est une bonne occasion pour moi, je dois en profiter, a fait savoir le jeune Finlandais, hier, au terme de l'entraînement du Canadien à Brossard. Les dirigeants de l'équipe me donnent une occasion de montrer ce que je peux faire, et je dois en profiter.»

En effet. Une fois de plus, Lehkonen aura droit à une audition avec le deuxième trio de l'équipe, en compagnie de Tomas Plekanec et d'Alexander Radulov. Depuis l'ouverture du camp, le Canadien offre toutes les chances de se faire remarquer à Lehkonen, qui, de son propre avis, ne s'est pas montré sous son meilleur jour.

«J'ai connu des hauts et des bas, a-t-il admis. J'ai eu de bons matchs et aussi de moins bons matchs. Dans mon cas, je peux faire mieux, c'est sûr. Je sais qu'à Toronto [dimanche soir], ç'a été une soirée difficile pour moi. On me fait jouer avec de bons joueurs et si on me donne cette place, c'est parce qu'on s'attend à ce que je fasse quelque chose.»

En ce qui concerne Artturi Lehkonen, les choix sont simplifiés: ou bien le Canadien lui offre une place avec l'équipe cette saison, ou bien il retourne compléter la dernière année de son contrat dans la Ligue d'élite de Suède, avec le club de Frölunda.

À Frölunda, bien sûr, on suit le dossier Lehkonen avec grand intérêt.

«Évidemment que ce serait super pour nous s'il revenait jouer ici en Suède!, a fait savoir Christian Lechtaler, directeur général du club, en entrevue téléphonique. Mais même si Artturi revient ici pour la saison, je sais qu'il sera de retour à Montréal dans un an.

«Je dirais que tout s'est mis à tomber en place pour lui la saison dernière, surtout en séries, quand il a été notre joueur-vedette. C'est lui qu'on envoyait sur la glace dans les moments décisifs, au début d'un match, à la fin, en avantage numérique et en désavantage numérique. Quand il est arrivé avec nous, il était très jeune, il venait tout juste de gagner le championnat junior de hockey avec l'équipe finlandaise. Il avait beaucoup de talent, mais il avait aussi des choses à améliorer dans son jeu. Alors nous avons travaillé avec lui. Ç'a été difficile pour lui avec nous lors des huit ou dix premiers mois. Puis, il est passé au niveau suivant.»

C'est ce qu'Artturi Lehkonen doit faire une fois de plus. Cette fois, il doit le faire ici, et le temps commence un peu à presser. Hier, le Canadien a retranché neuf joueurs, incluant les attaquants Daniel Audette, Jacob De La Rose, Jeremy Grégoire, Charles Hudon, Stefan Matteau, Nikita Scherbak et Chris Terry. Hudon et Matteau (qui a été soumis au ballotage) n'ont pu éclipser la compétition, selon Michel Therrien.

Cette fois, Lehkonen a survécu. Pourra-t-il survivre la prochaine fois?

«Il reste encore du chemin à faire avant le début de la saison, a-t-il répondu. Les dirigeants de l'équipe veulent voir ce que je peux faire. Ils me font passer des examens, si on veut. Je vais être déçu si je ne reste pas ici.»

> Mathias Brunet: Ça commence à se corser au camp du CH!

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer